C'est pas grave.

Avis sur Grave Encounters 2

Avatar SlashersHouse
Critique publiée par le

N’y allons pas par quatre chemins, Grave Encounters était une claque qui venait apporter une once d’originalité et d’humour au DV-movie, genre tiré constamment vers le bas par de piètres productions comme Paranormal Activity. Néanmoins, une suite à cette bobine était quelque chose d’aussi craint qu’attendu avec impatience, le spectateur ne pouvant pas résister à l’envie de retourner dans cet hôpital sordide, tout comme ses créateurs, The Vicious Brothers. Malheureusement la crainte se vérifie, car ici la déception est à peu près à tous les niveaux. Grosso-modo nous avons exactement la même chose qu’avec Blair Witch 2, une bande d’aficionados s’aventurent sur le lieu du tournage pour vérifier quelle est la part de vérité. Chose amusante, le personnage principal reproche à la première bobine la même chose que nous lui reprochions nous aussi, en plus d’une bonne partie du public, à savoir une fin pas franchement convaincante, mais au moins supportable compte-tenu de la qualité du reste du produit. Malheureusement cette suite s’aventure directement dans ce cliffhanger, et c’est loin d’être le seul défaut que l’on puisse comptabiliser. La production a choisi de suivre un cinéaste amateur qui rêve de grandeur et tourne des navets avec ses amis. C’est amusant car se moque allègrement du torture-porn qui ne cesse de se vendre comme des petits pains, mais ce casting nous impose une ambiance affreusement clichée avec tout ce que le mot « teen » peut véhiculer de négatif. Parfois drôle, parfois chiante, cette aventure perd un peu son spectateur qui n’a aucune idée de ce qui va l’attendre ensuite. Visiblement The Vicious Brothers n’avaient eux-aussi aucunes idées, et c’est finalement une resucée du premier volet qui nous est balancé à la tronche, l’humour qui fait mouche en moins, recyclant maladroitement les effets d’épouvante du premier. Dans un élan de désespoir les scénaristes (car ce coup-ci ils ont laissé la réalisation à un autre) empruntent même à Cube avec son concept de salles mouvantes et dont l’un des protagonistes a compris le fonctionnement, ce qui leur permettra peut-être d’en trouver la sortie… Viennent quelques twists, puis finalement on nous sort une explication abracadabrante pour nous éclairer sur la logique de l’ensemble. Oui, ça apporte la lumière sur des plans qui ne sont pas filmés par les protagonistes (ceux de caméras de sécurité notamment), tout en semant encore plus le doutes sur les événements auxquels nous avons assisté, mais ça reste assez vain et finit par ressembler à une histoire racontée autour d’un feu de camp.
Grave Encounters 2 se présente donc comme une grosse déception, étant une suite inutile, ratée, et très peu inspirée. Une nouvelle fois une bobine vient nous prouver qu’une idée doit être à usage unique et ne pas être prolongée, à moins d’être totalement remaniée (cf Rec 3 Genesis), et c’est probablement tout ce que l’on en retiendra.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 854 fois
8 apprécient

Autres actions de SlashersHouse Grave Encounters 2