La 3Djieke

Avis sur Gravity

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

Je n'aime pas les manèges. Ça me rend malade.
Je n'aime pas non plus monter en voiture quand ce n'est pas moi qui conduis. Et en moto non plus. Ça marche aussi avec les bus, les trains, les bateaux, les avions, les hélicoptères... bref, avec un peu tout.
J'ai du passer tout plein de permis, d'habilitations.
Et puis aussi, je marche beaucoup.
De plus, tu vas rire, j'ai un problème avec le vide.
Les vide-ordures, les vide-greniers et le vide de l'espace.
Qu'est-ce tu veux ? On ne se refait pas.

Là, le film du Alfonso fait tout pour que les mecs comme moi se sentent mal à l'aise.
Et il réussit son coup, le mangeur de fayots.
La première fois que j'ai vu ce film, c'était en 3D. Parce que je suis un mec tendance, totalement hype, un raclo qui vit avec son temps. Et surtout parce que c'était une sorte de guet-apens, un putain de traquenard. Je me souviens comme si c'était hier. Et les copains aussi. Même la salle se souvient de moi. J'y ai laissé des bouts... un geyser...

Bon appétit !

Ainsi m'étreignent des sentiments contradictoires quand il m'arrive de passer devant cette salle qui a, depuis, un peu à la manière de ces lieux de crimes scellés par la police pour les préserver, été condamnée.
De la honte et de la fierté.
Honte de ne pas avoir réussi à garder mon KFC au chaud dans mon estomac (avec le prix que ça coûte!) et une fierté, diffuse parce que je m'en tape des autres, d'avoir fait vivre à mes copains spectateurs des deux rangées devant moi, un spectacle encore plus immersif, encore plus "troisième millénaire" que cette fameuse 3D.
La 3Djieke.
En Odorama et avec morceaux à trier.
C'est pas une arnaque, c'est sans supplément!

Alors, le revoir à la maison, à jeun, c'est bien. C'est moins salissant.
Mais toujours les mêmes questions.
Pourquoi ils essaient pas de nager dans l'espace au lieu de rester comme des cons à s'abîmer dans la contemplation d'un lever de soleil ?
Est-ce qu'en pétant, tu peux avancer dans l'espace ? Je n'arrive pas à comprendre comment des mexicains n'ont pas pensé à ça...
Pourquoi Clooney a l'air toujours aussi cool, propre, alors que n'importe qui chialerait comme un môme à la perspective de rester là, morceau de barbaque dérivant à jamais dans le rien stellaire?
Et surtout, avec tout les malheurs qui lui arrivent, j'aime pas la fin. La faire atterrir dans un volcan en activité. Ça aurait eu plus de gueule.

Je ne vais pas jacter sur la technique, les effets spéciaux qui sont bluffants. Carrément gerbants donc.

Sinon, je ne sais pas si t'as vu, mais d'en haut, on ne voit pas de frontières.

Bref, faut aimer les manèges.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 802 fois
54 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de DjeeVanCleef Gravity