Du jamais vu.

Avis sur Gravity

Avatar badgone88
Critique publiée par le

De la scène d'introduction, grandiose, à la dernière image, sublime, le spectateur fait face à quelque chose d'inédit sur grand écran. Ce n'est donc pas un hasard si la file d'attente devant la salle de ciné était aussi longue, et si l'engouement procuré par ce film est actuellement aussi fort (sa diffusion en salles ne risque pas de bouger de sitôt...).

Le huis-clos "Moon" signé Duncan Jones avait déjà marqué les esprits en 2010 en abordant l'idée de la solitude dans l'espace. Alfonso Cuaron repousse ici les limites du concept puisque paradoxalement, le huis-clos a lieu à ciel ouvert, dans l'espace même. Pourtant, l'étouffement, la prise au piège ou encore l'enfermement sont portés à leur paroxysme, si bien que notre cœur s'arrête de battre 1h30 durant, en restant bêtement la bouche ouverte face à ce spectacle sonore et visuel étourdissant.

Il serait vain de comparer ce film au 2001 de Kubrick ou au Solaris de Tarkovski, puisque Gravity n'est en rien de la science-fiction. C'est avant tout un drame existentiel porté par une excellente Sandra Bullock (qui tient là son meilleur rôle), dont le personnage (Dr Stone) est en proie à des tourments sur la vie et la mort (plus précisément sur le deuil). Celui-ci est accompagné par Kowalski, interprété par le drôlissime George Clooney, et se présente justement comme l'exact opposé de Stone d'un point de vue moral et psychologique. Un propos pas forcément des plus originaux, mais suffisamment solide pour nous interroger nous, spectateurs, sur notre place dans ce monde (avec une scène finale symboliquement remarquable).

Et n'oublions pas, par-dessus tout, les prouesses réalisées par toute l'équipe du film participant à notre immersion totale dans l'espace, dont l'utilisation de la 3D qui justifie enfin son utilité. Une claque esthétique, visuelle, sonore, sensorielle qui vient en plus nous titiller l'intellect. Bref, le film idéal.

P.S : A voir au cinéma, sinon, aucun intérêt. Et si t'as un peu d'argent, ne te prive pas de la 3D. Et si ça te fait pas mal aux fesses de payer 15E une place de ciné, tente carrément l'IMAX !

P.S 2 : Sandra Bullock, en boxer, et malgré les cheveux courts, est toujours aussi...charmante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 396 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

badgone88 a ajouté ce film à 3 listes Gravity

Autres actions de badgone88 Gravity