45 ans après... Toujours spectaculaire !

Avis sur Gravity

Avatar PaulSarkis
Critique publiée par le

Alfonso Cuaron, 45 ans après Kubrick, se livre à son tour à l’exercice du film spatial hors des sentiers battus de la science-fiction contemporaine avec sa nouvelle production nommée Gravity. Si comparer ces deux oeuvres semble hérétique pour certains, c’est pour moi, au contraire, une comparaison justifiée. Deux réalisateurs qui, voulant montrer leur qualité de réalisation et leur capacité à utiliser les nouvelles technologies, tentent de plonger le spectateur dans un monde spectaculaire que le commun des mortels n’a d’autre moyen de voir que par leur intermédiaire. Eux, dieux tout-puissants du cinéma ? Et ça ne rate pas, le résultat est le même, un film fabuleux et fascinant à aller voir obligatoirement.

Gravity, c’est l’histoire d’un commandant et d’une scientifique, tous deux astronautes, qui tentent de survivre et de regagner la Terre après un accident ayant eu lieu lors d’une sortie spatiale des plus ordinaires… Eh oui, un scénario des plus simples, si vous n’avez pas vu le film vous pourrez facilement en deviner la fin et si vous l’avez vu… Vous pouvez imaginer facilement comment on a pu être déçu du film de ce point de vue là. Basta pour l’histoire, je ne vois pas ce qu’il y a à ajouter, c’est un peu déjà vu, deux trois bonnes surprises mais cela reste une intrigue sous-développée par le réalisateur, comme un plat de pâtes au beurre…

… qui accompagnerait un splendide festin. Eh oui, le film ne pourra vous laisser déçu du scénario tant il regorge de qualités exceptionnelles sur d’autres niveaux. Premier point positif : les acteurs. Dans un duo très efficace, George Clooney et Sandra Bullock nous livrent une prestation sans fautes. Le commandant nous rassure, la scientifique nous touche, Alfonso Cuaron nous conquiert. Je savais George Clooney capable d’assurer ce genre de rôles au vu de ses déjà nombreuses apparitions dans des films de registres tous plus différents les uns que les autres. Quant à Sandra Bullock, étant habitué de la voir dans des comédies, elle m’a surpris par sa justesse de jeu dans Gravity. Des acteurs excellents en conclusion, qui ne cachent cependant pas le travail du réalisateur, qui a réussi à créer une pièce magistrale au niveau de la réalisation.

On retrouve en effet des effets spéciaux majestueux, des images d’une qualité exceptionnelle, une bande-son haletante pour réussir à nous plonger dans l’espace « pour de vrai ». Car ici, la 3D n’est en aucun point superflue, elle donne une profondeur à l’image pour mieux nous absorber dans chaque détail de chaque nacelle, chaque vaisseau et chaque débris. Impossible de détecter la présence des images de synthèse tant elles sont détaillées de manière quasi artisanale. Les effets spéciaux et la bande-son restituent de manière également spectaculaire l’ambiance spatiale glauque, stressante, et dangereuse que l’on imagine et ainsi ajoutent à l’obnubilation dont on ne peut se raisonner pendant toute la durée du film.

En conclusion, si l’histoire ne vous séduit pas, le film en soi est un chef-d'œuvre et vaut le coup d’œil, ou plutôt, de lunettes 3D !

---

Bonus pour ma première critique, et pour tous ceux qui ont répété que Cuaron aurait réalisé une sorte de documentaire de l’espace :

1) Le télescope Hubble voyage à une orbite de 560 km de la Terre tandis que l’ISS orbite à 400 km de la Terre, les deux stations étant inaccessibles pour l’autre. Quant à la station chinoise… Elle n’existe tout bonnement pas encore !

2) Si Sandra Bullock était vraiment dans l’espace, elle ne porterait pas sa petite tenue séduisante, mais plutôt une combinaison thermique complète et… une couche pour adulte !

3) Les larmes devraient rester collées aux joues de l’actrice de manière sphérique et ne pas flotter dans les airs, même si ça fait tout de suite moins romantique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 327 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de PaulSarkis Gravity