Renaissance

Avis sur Gravity

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'avais de l'apréhension envers ce film. Les teasers ne m'ont pas vraiment donné envie de voir le film alors que le pitch de base m'avait séduit (enplus j'aime bien "Children of men"). Voir le film entier ne m'a pas fait changer d'avis sur certains points pressentis, mais heureusement, Cuaron va plus loin que ce à quoi je m'attendais.

Le scénario tout d'abord. D'une simplicité pleine d'audace, au point que la structure dramaturgique est à vive, l'auteur nous trimballe dans une histoire dont le spectaculaire n'ets qu'un prétexte pour traiter de l'intime. Tout n'est qu'une métaphore, en effet, afin que la renaissance du personnage principal ait lieu. Ce peut être lourd pour cerains. n'empêche que l'auteur, grâce à cette trame aussi basique, peut approfondir son sujet, user de toutes les symboles possibles pour rappeler cela. Depuis cette corde à laquelle Ryan se retient sans cesse, jusqu'au lever final à la fin.

Le scénario possède une structure très classique : un objectif assez vite déterminé (atteindre une navette), et les conflits variés, internes et externes. Kowalski est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Le bagueur, déjà, ensuite la dimension métaphorique du personnage. Constamment il est là pour aider l'héroïne à traverser cette épreuve. Il n'a pas d'autres fonctions. Mais sa façon d'être est si intime, si complice, que l'on pourrait se demander s'il n'a jamais existé, s'il n'est pas juste le compagnon qu'elle aurait toujours voulu avoir, un ange gardien ou tout simplement une part d'elle-même.

C'est la mise en scène que je craignais. les teasers mettaient en avant une extravagance qui n'est pas d emon goût. je n'aime pas le montage épileptique, amis faire du plan séquence juste pour faire du plan séquence, ça ne me botte pas non plus. Heureusement, le style fonctionne très bien avec le sujet. On est dans l'espace, il fallait une caméra qui tourne lentement. Puis le réalisateur reste pertinent dans ses choix tout au long du film, c'est-à-dire qu'il ne renonce jamais à des plans contemplatifs. Il reste toujours un certain 'too much' pour certaines scènes qui auraient pu être filmée plus simplement, à distance, surtout quand il ne s'agit que du début de l'histoire, mais ça passe. Après il y a d'autres scènes spectaculaires, plus tard, qui sont mieux foutues, il n'y a donc pas de problème de rythme. L'auteur parvient également à construire une ambiance, plus par la bande son que par l'image.

Enfin, les acteurs sont bons. Evidemment ils sont pris pour ce qu'ils sont. George joue comme à l'habitude, Sandra aussi, mais cela sied parfaitement au ton du film, leur jeu est adéquat, pertinent et mis en valeur par Cuaron. Pour Sandra, je suis quand même déçu qu'elle n'ait pas un peu plus de fesses. Ses jambes sont belles, ses fesses pas trop mal, mais un rien plus gros ne m'aurait pas déplu !

Bref, "Gravity" est un très bon film. Le scénario est intelligent et la mise en scène adaptée. Et si je en doute pas que voir le film au cinéma doit être une sacré expérience, je trouve cela stupide de prétendre qu'il n'a pas sa place dans un salon sur un petit écran... Si la photographie dépendait uniquement de la taille de l'écran, l'on ne regarderait plus que des bluray sur écran géant... Ah oui, et aussi, ce film 'ma rappelé, par son côté minimaliste, un film comme "La chaîne" ou encore La proie nue".

Bonus : http://image.noelshack.com/fichiers/2014/49/1417519984-gravity.jpg

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 358 fois
2 apprécient

Autres actions de Fatpooper Gravity