Un brillant jeu d'acteurs au service d'un film convenu qui ne prend aucun risque

Avis sur Green Book : Sur les routes du sud

Avatar Thengen
Critique publiée par le

D'accord, c'est un beau film antiraciste qui inverse un ou deux clichés. Et c'est brillamment interprété par Viggo Mortensen et Mahershala Ali qui tous les deux crèvent l'écran.

Mais considérez ceci :

Il s'agit d'une comédie douce-amère à propos de deux hommes que tout sépare socialement. L'un est blanc, l'autre est noir. Le plus riche est incapable de se débrouiller seul et a désespérément besoin du plus pauvre. Le plus pauvre a désespérément besoin de pognon et est prêt à accepter n'importe quel boulot. Enfin, sauf qu'il foire complètement son entretien d'embauche. Mais c'est pas grave, parce que le riche veut CE pauvre-LÀ, et pas un autre, parce qu'il le trouve super-débrouillard. D'ailleurs, c'est justement la première qualité que ce boulot, vu qu'il consiste à prendre soin du riche en faisant un peu de tout, et SURTOUT de savoir improviser en cas de crise. Au début, c'est le choc des cultures, et c'est rigolo. Mais peu à peu, les frontières entre les cultures vont s'effacer : les deux hommes vont traverser des épreuves au contact l'un de l'autre, se remettre profondément en question, apprendre beaucoup de choses l'un de l'autre, et [SPOILER-QUI-N'EN-EST-VRAIMENT-PAS-UN] finir par devenir des amis pour la vie. Ah oui : et bien sûr c'est basé sur une histoire vraie, et d'ailleurs à la fin on explique ce que sont devenus les deux buddies, avec de vraies photos sur fond de piano.

Ça vous rappelle quelque chose ? C'est normal.

Donc, ne vous attendez pas à être bousculés : vous êtes déjà convaincus. D'ailleurs, rien dans ce film n'est une surprise. Chaque scène de son début à son dénouement, chaque dialogue, chaque enchaînement, chaque péripétie, absolument tout est prévisible. Dès les cinq premières minutes du film, le spectateur pourra écrire lui-même le reste du scénario, scène par scène — et c'est bien celui-là qu'on lui servira.

Autre chose : vous n'apprendrez pas grand chose sur le fameux "green book". Le sujet n'est évoqué que deux fois au cours du film, et à peine survolé. Un ahurissante occasion manquée d'évoquer un pan édifiant de l'histoire sociale récente des États-Unis.

En fin de compte, Green Book est la parfaite recette générique du buddy movie façon comédie dramatique : tous les ingrédients sont réunis, garantis sans allergène, avec colorants de synthèse, édulcorants, conservateurs et anti-vomitifs.

Mais le jeu de Viggo Mortensen et Mahershala Ali est magnifique, oui. Si le jeu d'acteurs est un critère important pour vous, alors vous trouverez du plaisir à regarder Green Book.

J'ai bien dit d'actEURS. Vous compterez les secondes où des femmes apparaissent à l'écran — et je vous laisse deviner pour jouer quels genres de rôles. Féministes s'abstenir.

Pour les autres, contentez-vous de regarder le trailer. Tout le film y est, vous n'avez besoin de rien d'autre. (C'est pratique, les trailers, de nos jours.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 145 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Thengen Green Book : Sur les routes du sud