Green Book

Avis sur Green Book : Sur les routes du sud

Avatar Solona
Critique publiée par le

La rencontre de représentants de deux communautés durant les années 60, époque ou l’Amérique est encore en proie à ses démons … Viggo Mortensen dans le rôle de Tony ”Lip” Villalonga, personnage haut en couleur et ne s’embarrassant pas de principes, appelant un chat un chat. IL vient de perdre son emploi et pour nourrir sa famille, il est prêt à accepter ce qui vient. Le salut se présente à lui en la personne de Don Shirley (Mahershala Ali) pianiste de renom, noir souhaitant faire une tournée dans le grand sud. Fort des clichés qui alimentent les croyances sur les noirs tout autant que sur les italiens, les deux hommes apprennent à se connaitre. Au cour de leur périple, une amitié sincère et durable naitra.

L’image que le film montre de Don Shirley qui reçoit Tony dans son appartement tape à l’oeil, Tony qui fait gouter le Kentucky Fried Chicken à Don sous prétexte et bien d’autres choses est révélateur d’un cliché d’une communauté sur une autre ce qui créa sans doute la polémique entre le metteur en scène et la famille de Don Shirley.

On reprochera au film de mettre en valeur Tony plutôt que Shirley ce qui est sûrement le fait que l’histoire fut narré par le fils de Tony et que certains passages sont probablement enjolivés. Qu’a cela ne tienne, Green Book nous touche profondément, la réalité de certaines scènes.. Don regardant les travailleurs dans les champs, l’impossibilité de manger dans la même salle que les gens qui viennent écouter le concert, les toilettes au fond du jardin autant de choses qui furent le quotidien de ces gens jusque dans les années 60 et même au dela.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
2 apprécient

Autres actions de Solona Green Book : Sur les routes du sud