L'humiliation d'un bon personnage

Avis sur Green Lantern

Avatar Lingwilocë-Valandur
Critique publiée par le

Green Lantern est un personnage que j’appréciais plutôt bien dans les dessins animés (je n’ai jamais mis le nez dans un comics – honte sur moi, mais difficile de savoir par où commencer) parce qu’il avait un pouvoir stylé (capacité de voler, respirer dans l’espace et créer toute chose issue de sa volonté grâce à un anneau) et qu’il était plutôt classe. Forcément, voir un film sur un personnage comme ça donne très envie, mais ce premier essai est communément reconnu comme étant raté… et à juste titre !

Synopsis

C’est l’histoire d’un pilote de chasse un peu bouillant et téméraire qui va être choisi par un anneau d’un green lantern mourant dont le vaisseau spatial s’est échoué sur la Terre. Avant de décéder, l’extraterrestre confie à Hal Jordan la dure tâche de lui succéder, faisant ainsi de lui, le premier humain à intégrer ce corps. D’abord peu confiant dans son nouveau rôle, il va finalement se déterminer à l’endosser pleinement quand la menace de Parallax, un être qui se nourrit de la peur, pèse sur son monde.

Personnages & Casting

Évidemment, le premier défaut de ce film et qui saute immédiatement à la figure, c’est Ryan Reynolds dans le rôle principal. Il n’a absolument pas le profil ; il n’a aucun charisme et fait très transparent. Pour un superhéros, ce n’est pas la joie d’avoir zéro de présence. Les autres acteurs, nous les oublions assez vite de manière générale si ce n’est Peter Sarsgaard qui se débrouille encore pas trop mal avec sa mutation dégueulasse. Blake Lively laisse indifférente comme toutes les actrices qui incarnent des rôles d’amourette pour superhéros. Les extraterrestres apportent un peu de nouveauté quant à eux, même s’ils ne sont pas super bien foutus et que le peu d’apparitions qu’ils font ne permet pas de leur donner une dimension vraiment intéressante. Pour finir, le grand vilain n’est pas terrible ; tant par ses motivations que par son apparence physique qui se résume à un amas de fumée assez laid.

Intrigue & mise en scène

Le démarrage de l’histoire dans l’espace partait plutôt bien, mais le soufflet retombe assez vite lorsqu’on se retrouve en présence du futur héros dont le cours de la vie est ennuyeux à suivre. La partie où il découvre l’extraterrestre est d’une incroyable platitude en termes de jeu d’acteur. On nous dit dans le film que c’est le premier découvert sur Terre et le héros ne semble pas s’étonner de son existence plus que ça. Une fois en green lantern avec le costume et l’action qui va avec, c’est la violence visuelle : les effets spéciaux sont vraiment très laids. Cela additionné à des scènes assez ringardes (comme celle de la fête qui devient le bazar avec l’hélico), on se croit vite en présence d’un bon nanar a cloué au pilori. Et le scénario n’est franchement pas passionnant à suivre ; c’est globalement assommant ; ne reste que la descente aux enfers d’Hector Hammond, ce mec un peu raté, mais pistonner par son père, qui intéresse vaguement (mais c’est surtout devant la vacuité du reste).

En somme, le personnage de green lantern méritait bien mieux que ça vu le potentiel qu’il représente et je suis bien contente qu’une nouvelle adaptation devrait voir le jour en 2020. Il nous faut être patient d’ici là, mais j’espère que le prochain film sera à la hauteur avec notamment un acteur principal convaincant et un scénario plus attrayant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 169 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Lingwilocë-Valandur Green Lantern