Avis sur

Gremlins par Incertitudes

Avatar Incertitudes
Critique publiée par le

Joe Dante est un pur cinéphile. Au début de sa carrière, il se signale comme critique et monteur de films et de bandes-annonces. Au milieu des années 70, Roger Corman lui propose Piranhas (énorme succès), référence aux Dents de la mer de Spielberg qui le prendra sous son aile. Après Hurlements en 1981, Spielberg lui propose le scénario de Chris Columbus, Gremlins. Dante rencontrera de grandes difficultés avec la Warner mais grâce à Spielberg arrivera à donner sa vision du film.

Le principe des Gremlins est simple. Un inventeur farfelu ramène pour Noël à son fils un Mogwaï (esprit malin en chinois), sorte de peluche vivante. Trois règles sont à respecter : ne pas l'exposer à la lumière, ne pas le mouiller et ne pas lui donner à manger après minuit. Bien sûr, ces règles seront transgressées sinon il n'y aurait pas de film. Le Mogwaï alors se métamorphosera et se multipliera en plusieurs Gremlins maléfiques qui détruiront tout sur leur passage.

Le film a trente ans. Par conséquent les effets spéciaux sont bien sûr un peu datés (le numérique n'existait alors pas) mais conservent un certain charme, l'animatronique ayant été bien utilisé. Le film, cinéphilie de Dante oblige, est bourré de références. Citons Blanche-Neige et les sept nains, James Bond, Le magicien d'Oz, Planète Interdite, La vie est belle, L'invasion des profanateurs de sépultures, Pour plaire à sa belle et les films de Spielberg et Lucas : L'empire contre-attaque, E.T et Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue.

Le film, pour un budget de quatorze millions d'euros en remportera dix fois plus mais il restera le seul véritable succès de Joe Dante. Un joli conte de Noël bourré d'humour noir. Il est plus que dommage que ce réalisateur nourri de série B et aux grandes capacités techniques soit en marge de Hollywood.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 258 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Incertitudes Gremlins