Affiche Gummo

Critiques de Gummo

Film de (1997)

La cité de la peur

Harmony Korine est une sorte d’avorton, un cinéaste peu orthodoxe qui se moque bien des codes de son art, et qui voue un culte pour les marginaux qui peuplent les rives d’une Amérique crasseuse. Il filme ses semblables, il se filme lui-même, se réapproprie leur malaise. Harmony Korine vient de Nashville. A travers Gummo, sa misère white trash, cette parodie de liberté, cette ville fantôme... Lire la critique de Gummo

57 4
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Au-delà du cinéma.

Ce qu'il y a de marrant avec Gummo, c'est que c'est le genre de film qu'il est impossible de valoriser avec des arguments rationnels, et comme c'est impossible tu peux pas vraiment le conseiller à quelqu'un, à moins de vraiment bien connaître les goûts de la personne. C'est comme ça que j'ai découvert Harmony Korine, grâce à une amie qui a eu la présence d'esprit de me parler de... Lire la critique de Gummo

35 5
Avatar Lyusan
10
Lyusan ·

Gummo torii

Voilà donc le fameux Harmony Korine, ça promet … Polyezterz a parfaitement exposé ce qui est beau dans ce film et les autres en ont tous remis une couche, voire deux ou trois, j'aurais bien aimé autant aimer. Tous mes éclaireurs sont positifs en plus, y compris les plus bougons, sauf un qui fuck méchant avec un 3, le même qui a mis 10 à spring fuckers, tiens... La poésie de... Lire l'avis à propos de Gummo

49 10
Avatar drélium
5
drélium ·

Analyse du film .

Tout d'abord, je voudrais dire que ceci n'est pas un film mais un chef-d'oeuvre. Je ne sais pas vraiment comment l'expliquer mais je n'ai jamais ressentie cette sensation devant un film : une profonde admiration, j'étais ébahie devant tant de beauté. Cela peut paraître étrange puisque le film n'est qu'un enchaînement de scènes plus désastreuses et sales les une que les autres sans vraiment de... Lire la critique de Gummo

25 1
Avatar stefi77
10
stefi77 ·

Gummo, Sade à la bouche

Avec sa forme d'arrosoir multi-directionnel à "choquons-le-bourgeois", Gummo s'est fait plusieurs catégories d'ennemis. Parmi elles, les amis des bêtes. Ce n'était pas mon cas, dans la mesure où je suis l'auteur de cette liste assumée: http://sens.sc/13msCni ET que les moments de mutilation/destruction/amputation de chats sont tous, nous apprend le générique, simulés. C'était bien la peine. Je... Lire l'avis à propos de Gummo

38 12
Avatar guyness
4
guyness ·

Et vous, connaissez vous le chant du coq ?

J'étais il y'a encore quelques jours dans un trip Gaspar Noé à cause de son Love, ça m'arrive d'avoir des périodes sur tel ou tel truc, cinéma ou autre, et ce coup ci, je ne suis pas allé très loin puisque c'est un ami du monsieur, je suis allé voir du coté de chez... non pas swann, mais Harmony Korine, le gars que je croyais être... Lire la critique de Gummo

11
Avatar мс³
9
мс³ ·

Critique de Gummo par Voracinéphile

Pour un premier jet, Gummo est sans doute l’un des films punk les plus sombres sur l’existence qui aient été filmé, surpassant Larry Clark sur son propre terrain. Il faut noter qu’Harmony Korine a une perception aigüe de ce qu’est l’essence d’un bon film, à savoir des personnages décalés ou des digressions oniriques (Spring Breakers en était une tentative extrême). Il ponctue donc régulièrement... Lire la critique de Gummo

10 2
Avatar Voracinéphile
10
Voracinéphile ·

Critique de Gummo par Zogarok

Irritant, dégueulasse et stupide : le monde des protagonistes de Gummo est ainsi, le film l’est par ricochet. Gummo est la première réalisation de Harmony Korine, collaborateur de Larry Clarks (Bully, Ken Park) pour lequel il a écrit Kids. Comme lui, Korine s’intéresse aux jeunes, surtout ceux laissés-pour-compte : mais il va beaucoup plus... Lire l'avis à propos de Gummo

8
Avatar Zogarok
7
Zogarok ·

Franchement.

Ceci n'est pas une véritable critique, du film. C'est plus une question. Quand avez-vous, pour la dernière fois, été traumatisé par un film ? Je parle ici d'un "bon" traumatisme comme un choc artistique et violent (et pas comme un génocide par exemple). Certains répondront à cette question avec Vidéodrome, ou the Ring ou Nosferatu (si mon interlocuteur est centenaire, qui sait...), mais... Lire l'avis à propos de Gummo

6
Avatar gobelet_rouge
9
gobelet_rouge ·

Hommes retournés à l'insecte

"Freaks" nous présentait des monstres mais dans le cadre du cirque, ici le cadre a disparu (ce qui peut créer un premier malaise) ou plutôt il est devenu celui du film même, cadre mouvant avec les différents genres abordées en filigrane. Est-ce un document sur Xenia, Ohio ? Est-ce un document sur une ville d'une autre planète ? Est-ce un film de science-fiction après la disparition de notre... Lire la critique de Gummo

5
Avatar JM2LA
9
JM2LA ·