Infernal network

Avis sur Hacker

Avatar stebbins
Critique publiée par le

Frileusement reçu lors de sa sortie en salles Hacker de Michael Mann tient pourtant du grand moment de cinéma, de celui qui utilise tous les moyens techniques et narratifs à des fins artistiques en même temps qu'il s'accorde totalement avec les grandes interrogations de son époque.

L'auteur de Heat et de Collateral livre donc avec Hacker une oeuvre indécemment moderne, plastiquement ravissante et d'une audace narrative proche du tour de force. Drame cybernétique d'une limpidité visuelle ahurissante Hacker prend d'emblée la forme d'un récit crépusculaire et tentaculaire, au détour d'interminables dédales numériques filmés in situ ( rappelant au passage les infiltrations improbables d'un Fight Club ou d'un Panic Room, la gratuité de l'effet en moins ).

Conscient de sa propre nébulosité le récit parvient néanmoins à nous intriguer voire à nous captiver tout du long, étayé par une réalisation d'une remarquable fluidité révoquant l'exclusion du néophyte. Si effectivement les thématiques abordées par Mann semblent principalement réservées aux initiés ( arcanes de l'infiltration cybercriminelle, manipulations et transactions effectuées en sous-main, interactions abstraites et difficilement localisables, enchaînements de codes et d'algorithmes un tantinet rebutant de prime abord...) le cinéaste parvient admirablement à transformer ce qui aurait pu se réduire à une succession d'informations rébarbatives en un drame nerveux et plutôt palpitant in fine.

Michael Mann rend compte du fléau contemporain consistant à partager impunément l'information numérique tout en mettant en avant sa dimension purement horizontale. Le montage du film, très cut et audacieux dans sa musicalité, retranscrit avec panache l'impression de propagation de plus en plus rapide d'un crime invisible et intangible. Et si les personnages s'avèrent toutefois peu développés dans leur caractérisation l'agencement général de ce bien-nommé Hacker force l'admiration. J'aime beaucoup.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 139 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de stebbins Hacker