Asian is the new black

Avis sur Hacker

Avatar CyrilleTelmer
Critique publiée par le

/!\ spoilers.

Ayant été voir avec juste l'affiche et le titre en tête, je me suis dit que ça allait être con, car bourré de bullshit-informatique.
Eh ben comme j'avais Thor! Michael Mann, très polisson, nous encule bien! En effet c'est certes con, mais PAS à cause du bullshit-informatique. Car effectivement, le côté technique n'est pas vraiment exagéré. Enfin sauf la tarte à la crème de tous les films sur le hacking: tout le monde est un dieu du clavier, mais personne ne semble savoir utiliser sa putain de souris. Non, à part ça donc, le film est assez raisonnable coté informatique.
En vérité, il ne souffre que d'un seul véritable défaut: il a déjà été fait, et pas qu'une fois.

En effet, dès le début lorsqu'on présente les deux grosses têtes chinoises qui vont être présents tout au long du film, on sait déjà plus ou moins comment tout va s'articuler. Les Asiatiques mâles sont les nouveaux Noirs: derniers à baiser, premiers à crever.

Première noich: jolie jeune femme filiforme à l'accent touchant et aux répliques laconiques, experte en informatique mais qui pourrait tout aussi bien l'être en menuiserie pour ce que ça change... Qui c'est qui va se taper notre beau blond? Lui rouler une pelle alors qu'ils viennent de se rencontrer?
Deuxième asiat, frère protecteur de la première, expert en informatique (mais là encore ça ne sert à rien), qui ne parvient pas à donner sa bénédiction à notre beau couple avant de... OH NON! ils ont tué Jackson.

Du coup le film n'est pas très audacieux. Classique des deux tourtereaux qui défient le méchant au plan tarabiscoté, informatisé, mais aussi bancal: manipuler la bourse grâce à la magie du hacking pour se faire des couilles en or, faire sauter quelques trucs pour créer une crise boursière, et... Réinvestir ses couilles en or dans la bourse pour les transformer en couilles de platine. Je n'ai pas compris pourquoi faire ça alors qu'ils pouvaient manipuler la bourse dès le début et créer une crise sans rien faire sauter. Mais c'est vrai que je suis allé aux toilettes pendant la séance.

Moi je dis que payer 11€ pour voir ça, aïe. Michael Mann nous la met profond dans les annales, mais le film n'y restera pas. C'est ma conclusion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1028 fois
12 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de CyrilleTelmer Hacker