👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Hacker, ou Blackhat par bbgibi

Michael Mann nous propose dans ce film de suivre un ancien hacker, emprisonné au début du film, qui va être contacté par les services Américain et Chinois afin de découvrir qui a commis un acte terroriste sur une centrale nucléaire en Chine.
Jusque là, le résumé du film peux être assez alléchant lorsqu'on est familier avec l'environnement des hackers. Je me suis donc dit, "pourquoi pas aller jeter un coup d’œil, je verrais bien si je m'endors devant". Et ça n'a pas raté, je me suis endormi devant. Je lui attribue la note de 5, car ce film est tout de même bien réalisé, Michael Mann est un réalisateur qui compte aussi sur l’esthétique de ses œuvres, notamment au niveau des plans où l'on aperçoit les transistors d'un processeur, ou bien les reflets dans l'eau lors d'une scène de combat (je vous invite à regarder la critique du Fossoyeur de Films sur Youtube, il expliquera ça bien mieux que moi).
Je reprends, étant familier avec l'univers des hackers, je n'ai pas totalement retrouvé cette environnement, ce film se rapproche beaucoup plus d'un film d'action avec des flingues partout que d'un film parlant du monde des hackers (la seule fois où j'ai retrouvé un environnement quasi exacte, c'est dans la série Mr Robot). Autre chose qui m'insupporte, mais qui n'est qu'un détail pour le grand public: quand on entre dans un terminal sur un ordinateur, puis qu'on tape une ligne de commande, l'ordi ne fait bip bip bip dix mille fois par seconde... Seul terme exacte que j'ai retrouvé, les gros plan au niveau des lignes de commandes (surtout à la fin du film).
Pour résumé, ce film est pas mal pour passer le temps, mais ce n'est pas un coup de cœur. Je pensais retrouver dans ce film un sujet qui m'intéresse énormément, pour au final me retrouver avec Hattaway (le personnage principal) qui sait mieux se servir d'un flingue que d'un ordi..

Je recommande ce film uniquement si vous voulez passer le temps sans découvrir un chef-d’œuvre ou un coup de cœur.

bbgibi
5
Écrit par

il y a 7 ans

Hacker
Sergent_Pepper
6
Hacker

Optical Malady

Michael Mann affirme désormais clairement sa singularité, et par conséquent divise la critique de façon assez radicale. Les acquis à sa cause y décèlent la patte d’un auteur hors norme, se jouant du...

Lire la critique

il y a 7 ans

66 j'aime

42

Hacker
Velvetman
9
Hacker

La numérisation de Ghostman

Se projetant dans un film d’action où tout se joue dans les mouvements, dans une réflexion théorique de la matérialité, dans un état de ramification de synapses cybernétiques inatteignables, Michael...

Lire la critique

il y a 7 ans

57 j'aime

8

Hacker
Toshiro
8
Hacker

New Frontier Drifter

« La question est de savoir quelle forme accomplit ça, quelle forme de composition, quelle forme de lumière, quelle forme de musique accomplit ce que j’avais en tête ». Voilà comment Michael Mann,...

Lire la critique

il y a 7 ans

55 j'aime

29