👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

...rien d'impossible.
Nan mais le gars, avec son téléphone, il peut pirater le logiciel de la prison où il purge sa peine et mettre des sous sur les cartes de cantine de ses collègues prisonniers. C'est un gentil hacker. Et il est blond, on dirait un sketche de Gad Elmaleh.
Il est tellement balèze en hacking, que le gouvernement chinois, pour coincer un méchant hacker qui a endommagé une centrale nucléaire en piratant le système de refroidissement, fait appel à lui via le gouvernement américain. Faut dire qu'un des chefs du renseignement chinois est son ancien colocataire, son frère pour ainsi dire... C'est ainsi que va se former une équipe composée du blond, du jeune chef chinois et de sa frangine qui est ingénieur réseau, et deux agents du FBI.

Le gentil hacker, est aussi beau gosse et il se tape discrètement la frangine de son pôte chinois. Il lui suffit de taper deux ou trois lignes de commande sur n'importe quel appareil électronique et le gars peut tout hacker. S'il voit un panneau avec des dizaines de serveurs, il sait immédiatement lequel prendre pour en récupérer les infos et évidemment, il a toujours la bonne connectique.
Il est également un dieu de la baston. Dans un petit restau, il se fight avec trois mecs costauds armés de couteaux, et il les terrasse avec la table et les chaises.
J'ai été surpris que le réalisateur ne mette pas une scène où il chante car il a une belle voix de stentor.

L'enquête va mener toute la petite équipe dans plein de pays d'Asie, ils n'arrêtent pas de voyager. Evidemment, aucun ne se plaint du décalage horaire. Bravant tous les dangers, malgré la perte de certains de leurs compagnons, ils se rapprochent sans faillir de leur but.

Mais à la fin, contre tout attente, au moment où il va enfin gagner, le héros se fait tuer.
Non, je déconne... Il gagne et il part avec la gonzesse.

simgood
1
Écrit par

il y a 6 ans

Hacker
Sergent_Pepper
6
Hacker

Optical Malady

Michael Mann affirme désormais clairement sa singularité, et par conséquent divise la critique de façon assez radicale. Les acquis à sa cause y décèlent la patte d’un auteur hors norme, se jouant du...

Lire la critique

il y a 7 ans

66 j'aime

42

Hacker
Velvetman
9
Hacker

La numérisation de Ghostman

Se projetant dans un film d’action où tout se joue dans les mouvements, dans une réflexion théorique de la matérialité, dans un état de ramification de synapses cybernétiques inatteignables, Michael...

Lire la critique

il y a 7 ans

57 j'aime

8

Hacker
Toshiro
8
Hacker

New Frontier Drifter

« La question est de savoir quelle forme accomplit ça, quelle forme de composition, quelle forme de lumière, quelle forme de musique accomplit ce que j’avais en tête ». Voilà comment Michael Mann,...

Lire la critique

il y a 7 ans

55 j'aime

29

Serge le mytho
simgood
10

J'ai répleu. J'te jure frère, j'ai répleu.

J'étais comme ça, tu vois à rien branler au boulot et j'me colle sur internet. Bah bien sûr qu'on a internet, bouffon! Comment tu veux qu'on fasse retomber le stress quand on a eu un gros coup de...

Lire la critique

il y a 5 ans

26 j'aime

2

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
simgood
1

Une bonne grosse farce bien franchouillarde, avec une moralité très limite...

Bon, on va pas se mentir, il y a quelques gags où on sourit... Mais on reste un peu mal à l'aise... On peut très bien s'attaquer à un sujet comme le racisme pour faire rire, pourquoi pas... Montrer...

Lire la critique

il y a 7 ans

17 j'aime

1

Stan & Ollie
simgood
9
Stan & Ollie

Stan & Ollie

Quand j'étais petit, il y avait régulièrement des films ou des scènes avec Laurel & Hardy qui passaient à la télévision. J'aimais bien les regarder, je trouvais ça très drôle, mon père aussi...

Lire la critique

il y a 3 ans

14 j'aime

5