Non, ce n'est pas un spin of de 2001, hélas. Au lieu de ça c'est un docu prévisible où l'on nous dit à quel point Hal Ashby était un génie.


Je n'ai rien contre ce réalisateur, au contraire, les quelques films que j'ai vus de lui m'ont marqué, donc on peut dire que je l'apprécie. Mais le docu est assez ennuyant dans la mesure où tous les intervenants passent la plus grande partie de leur interview à louer le talent du réalisateur rebelle. Certes on apprend de petites choses sympathiques (qui doivent se trouver sur wikipedia ou imdb), les anecdotes sont parfois amusantes, mais on revient tellement souvent à ces louanges que ça en devient agaçant. Le portrait est lisse et les rares fois où les narrateurs s'écartes du sentier des compliments c'est pour finalement dire que ses défauts le rendent à part. Pourtant c'est quand même un type qui s'est marié 5 fois, un amoureux des femmes nous dit-on, mais que faire d'une telle information qui n'est pas plus approfondie de tout le film : était-il un salopard avec la gent féminine, les trompait-elle à tire larigot ? Je suis sûr qu'il y a des choses à creuser, personne n'est parfait, après c'est sûr que si on révèle un défaut trop gênant une partie de son public lui tournera le dos sous couvert que l'on ne peut dissocier l'homme de l'artiste (l'ignorance est la meilleure excuse).


Niveau mise en scène, quelques archives sympas mais beaucoup d'interviews réalisées trop sagement, avec trop d'intervenants, ce qui donne parfois l'effet d'un zapping. J'ai du mal à comprendre le choix de certains intervenants (comme O Russel) alors que pour d'autres on peut trouver une explication (McKay, je suppose, pour la critique de société dans de la comédie) sans pour autant être sûr (sauf quand il s'agit d'un acteur qu'il a dirigé dans un de ses films). La BO fonctionne, fait écho à ses films.


Bref, un film tout gentil, pas inintéressant parce que si on n'a rien lu sur l'artiste on apprend des choses, mais le tout manque de relief.

Fatpooper
5
Écrit par

Le 21 septembre 2021

1 j'aime

Hal Ashby, l'insoumis du Nouvel Hollywood
Fatpooper
5

Un gentil docu tout propre

Non, ce n'est pas un spin of de 2001, hélas. Au lieu de ça c'est un docu prévisible où l'on nous dit à quel point Hal Ashby était un génie. Je n'ai rien contre ce réalisateur, au contraire, les...

Lire la critique

il y a 11 mois

1 j'aime

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

Lire la critique

il y a 6 ans

116 j'aime

33

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

Lire la critique

il y a 8 ans

100 j'aime

45

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

Lire la critique

il y a 10 ans

80 j'aime

27