H40 - 40 ans après, il revient

Avis sur Halloween

Avatar papagubida
Critique publiée par le

Vu en avant-première. Critique garantie sans spoiler concernant l'histoire.
Tout d'abord, sachez (pour ceux qui ne me suivent pas de près) que ce film était sans doute ma plus grosse attente de cette fin d'année, et même de cette année à vrai dire. Je suis un fan de la saga Halloween et en particulier du personnage de Michael Myers. Je suis amoureux du tout premier Halloween de Carpenter, et j'aime presque tous les épisodes de la saga, que ça soit suite, reboot, remake, et tout le tralala.. (Attention, j'ai dit que j'aimais presque tout, je n'ai pas dit que tout était bon, nuance. Si vous regardez les notes que j'ai mises à ces films, vous verrez qu'il n'y en a pas beaucoup d'excellentes, je sais être objectif. Mais ce sont de gros plaisirs coupables).

De toute manière, la saga ne nous intéresse pas ici puisqu'avec cette version 2018, on oublie absolument tous les films ayant déjà été faits, hormis le premier, puisqu'il s'agit d'une suite à ce premier film se déroulant 40 ans plus tard.

Un premier avis rapide pour annoncer la couleur ? Je valide.

Un avis plus détaillé ? C'est parti.
Ce film est à la fois un excellent hommage non seulement au Halloween de Carpenter sorti il y a 40 ans, mais aussi au genre du slasher qui a été créé par ce même film. C'est surtout ça, ce film. Et très franchement, si ça donne ça, moi ça me va.
On sent que John Carpenter a voulu qu'on fasse enfin un film qui ne trahisse pas ce qu'il a créé. Non pas que je ne cautionne pas ce qui a déjà été fait, loin de là, mais je parle surtout de Carpenter qui ne s'est jamais caché pour dire qu'il avait du mal à cautionner ce qui a été fait avec son bébé, aussi bien pour les très nombreuses suites/reboots que pour le remake de Rob Zombie. Mais je ne vais pas en parler, puisque ce n'est pas le sujet.
Le Halloween de 2018, donc, a vu John Carpenter revenir, non pas à la réalisation, mais sur le tournage.. Et comme consultant créatif ? C'est ça le terme utilisé ? Dans tous les cas, on sent qu'il a eu beaucoup d'influence sur David Gordon Green, et qu'ils ont du travailler main dans la main, car ce qui est certain, c'est que ce film respecte complètement le style du film original. En fait, si j'ai tant apprécié ce film, je pense que c'est parce qu'il parvient à garder l'ambiance du film original, mais à offrir la violence et la brutalité du second opus (que Carpenter avait d'ailleurs lui-même écrit, ce n'est peut-être pas anodin) sorti en 1981.. Et c'est selon moi le parfait mélange, puisque j'aime également beaucoup cet opus. Tout comme le premier film, cette version 2018 ne fait pas réellement peur, elle n'est pas effrayante, mais disons plutôt qu'elle n'est pas rassurante. Et c'est en partie ça, le style du film original. Ce n'est pas effrayant. C'est plutôt malsain. On ne reste pas scotché à notre siège, mais on appréhende sans cesse. C'est cette sensation qui me rend amoureux du premier film, et c'est donc avec grand plaisir que je la retrouve dans cette suite. Et oui, ce film est également assez violent, plus que je ne l'aurais cru.. Sans pour autant tomber dans le gore gratuit, ce n'est pas une boucherie, mais c'est brut de décoffrage, juste ce qu'il faut (bon, allez, il y a peut-être un truc en trop concernant la violence, que je ne spoilerai pas.. Mais ce n'est qu'une scène, je ne vais pas en faire un fromage). Ce bon dosage de violence renforce idéalement la personnalité de Michael Myers, qui redevient ce qu'il était à l'origine : une forme ("The shape", comme aime l'appeler son créateur lui-même), une silhouette qui tue, dont on ne voit presque jamais le visage, une forme mortellement dangereuse, presque fantomatique parfois (et là-dessus, certains plans de D.G.Green sont géniaux), mais terriblement violente et qui a soif de tuer. Ce personnage est redevenu tel qu'il était décrit à l'origine par le Dr Loomis, une silhouette à l'intérieur de laquelle il n'y a aucune raison, aucune conscience du Bien et du Mal, ou plutôt le Mal incarné, une forme qui ne vit que pour tuer. Et là, avec ce film, on a enfin vraiment retrouvé ça. On a retrouvé le vrai Michael Myers, et ça fait extrêmement plaisir au fan que je suis.

Les musiques (composées en partie par Carpenter lui-même, décidément il est partout le pépé) raviveront les vieux souvenirs des plus nostalgiques, et en même temps leur arrangement les remet au goût du jour, les modernise, ce qui ne sonne au final pas si vieillot que ça, et créent donc une ambiance assez particulière, y compris pour les nouvelles.
Le talent de Green bien épaulé par Big John offre une réalisation maîtrisée, avec une ambiance pas parfaite mais fidèle à son prédécesseur, et surtout une esthétique visuelle soignée. Et c'est aussi l'un des points forts de ce film : certains plans sont vraiment très beaux et très bons. J'aurais voulu qu'il aille parfois un peu plus loin, notamment avec ce qui commence comme un plan-séquence qui au final ne dure que quelques secondes, et n'est en fait pas "vraiment" un plan séquence.. La même scène sans aucun cut, c'était totalement possible et ça aurait été bien plus classe, et bien plus impactant. C'est dommage car vu le talent du bonhomme et ce qu'il nous offre avec ce film, il aurait pu se donner les moyens de faire ce genre de chose. Mais c'est déjà de très bonne facture, et ça, on ne va pas s'en plaindre.

Le casting est à la hauteur, Mamie Lee Curtis en tête, qui reprend avec énormément de sérieux son rôle mythique de Laurie Strode, et y'a pas à dire, même si en terme d'écriture son personnage n'est pas super éloigné de ce qui nous avait déjà été proposé avec l'opus "H20" en 1998, son personnage est tout de même mieux écrit ici. C'est un peu une version améliorée de la Laurie Strode de H20.
Et c'est l'un des derniers points forts de ce film, et je terminerai ma critique là-dessus : l'écriture. Elle n'est pas parfaite, et c'est sans doute principalement à cause de ça que je ne mettrai pas une note plus élevée, il manque un peu de développement, notamment en ce qui concerne le personnage de Laurie justement, mais ce qui nous est proposé, même si ce n'est pas amplement suffisant, est relativement bien écrit, cohérent et justifié. Les références et clins d'œil au premier film sont bien intégrées et pas omniprésentes, et le film se permet même quelques toutes petites notes d'humour en vannant gentiment les épisodes qu'il renie (notamment sur un élément scénaristique du "Halloween 2" de 1981) ou en montrant qu'il a bien conscience de ce qu'il est, à savoir un hommage au genre du slasher qui respecte ses codes et donc aussi ses clichés parfois, et il en joue.. Y compris dans la fonction des personnages. Je vais me permettre de prendre un exemple de réplique, ce n'est pas vraiment du spoil : Laurie Strode dit clairement mot pour mot au nouveau médecin de Myers : "ah oui, vous êtes le nouveau Loomis".. On sent très clairement que le film a conscience que ce personnage a quasiment pour seule fonction de remplacer le personnage mythique joué par Donald Pleasance, et qu'il est là parce qu'il fallait un médecin, et ce n'est pas grave, il en joue, la protagoniste elle-même dit tout haut ce que tout fan se dit tout bas concernant le médecin en regardant ce film, et c'est ça qui est drôle. Les personnages eux-même soulignent les quelques rares défauts d'écriture.
Attention, quand je dis que le film est bien écrit, je ne prétends pas que c'est un scénario de dingue.. Mais juste que dans le genre slasher, il est efficace, cohérent, reste fidèle au film d'origine, surprend parfois, ne prend pas trop le spectateur pour un con contrairement à pas mal de films de ce genre, et même si il y a deux ou trois défauts vers la fin reste quoiqu'il arrive plutôt efficace.

Ce film est vraiment ce que j'espérais, à savoir un reboot efficace qui offre à la fois une sorte de renouveau à la saga qui s'était essoufflée tout en restant extrêmement fidèle au film originel de Carpenter, ce qu'il y avait sans doute de plus difficile à faire, respecter ces deux aspects.. Mais c'est fait avec brio. Loin de la perfection, mais c'est un très bon film qui ravira très certainement les fans de la première heure comme moi. Au final, malgré tout ça, moi-même je ne sais pas ce que je veux pour la suite des évènements.. Je ne sais pas si je veux voir la machine définitivement relancée et donc revoir d'autres films Halloween, car j'ai peur que l'on nous serve des nanars comme ça a été le cas à de nombreuses reprises (et pas seulement avec cette saga.. Coucou Freddy). Mais d'un autre côté, si ce film marche bien et qu'on nous sort encore une suite avec Carpenter pour chapeauter le projet et un mec du style David Gordon Green pour le mener à bien, moi ça me va. Ou alors, il serait question d'une série .. et .. Why not ?! Wait and see..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 848 fois
16 apprécient

papagubida a ajouté ce film à 4 listes Halloween

Autres actions de papagubida Halloween