Chrono Critique - Hardcore Henry (Ilya Naishuller, 2016)

Avis sur Hardcore Henry

Avatar Yann Laffont
Critique publiée par le

/!\ ATTENTION CETTE CRITIQUE CONTIENT DES SPOILS /!\

Pour son premier film, le russe Ilya Naishuller se lance déjà un véritable challenge de réalisation: réussir à faire un film d'une heure et demi uniquement en vue subjective. Un défi de taille qui reposera essentiellement sur la gestion et la rythmique d'un film d'action.

Henry est un homme mi-humain mi-robot, qui a perdu la mémoire, sauvé par sa femme Estelle. Mais tous deux sont poursuivis par un mystérieux personnage et ses mercenaires, doté d'étranges pouvoirs. Estelle se fait kidnapper et Henry se retrouve seul dans Moscou avec une seule mission: sauver sa femme.

Un excellent film d'action qui enchaîne les scènes de combats à un rythme assez soutenu et une vision à la première personne inédite et au rendu très intéressant. Le spectateur se sent dans le film et à vraiment l'impression de participer au combat, tant et si bien qu'en sortant de la salle il sera même quelque peu déboussolé. Des cascades réussies et des coups portés pour un meilleur rendu visuel, pour son premier film Ilya Naishuller fait les choses en grand et réussi son pari. Son scénario est assez intéressant et casse les clichés du cinéma d'action. Les références aux jeux vidéos sont assez bien représentées, et le fil du scénario qui évolue comme dans un jeu vidéo (changements de niveaux, scènes de cinématiques, etc...) est très intéressant et donne vraiment à ce film un côté différent des autres films d'action.

Si vous voulez voir de l'action et de l'humour à foison pendant une heure trente, si vous êtes fan de jeux vidéos du style FPS (First Person Shooter "Tir à la première personne") et si vous voulez voir un film d'action différent des autres, foncez au cinéma voir "Hardcore Henry" sans plus tarder!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Yann Laffont Hardcore Henry