Un massacre.

Avis sur Harry Potter et le Prince de sang-mêlé

Avatar Aberdeen
Critique publiée par le

Comment M. Yates a-t-il réussi à transformer l'un des livres au plus fort potentiel cinématographique en une daube pareille? Pourtant, ce même réalisateur a tourné deux films finaux a peu près honorables...

Je ne vais pas faire de l'anti-film primaire en soulignant toutes les différences entre le film et le livre. Bien sûr que dans certains cas c'est justifié, mais ici j'ai du mal à trouver une seule scène où ces changements sont réussis. Ils ne font que créer des incohérences graves, voire hérétiques (les sorciers mineurs ont encore une fois le droit de faire de la magie en dehors de l'école, les mangemorts volent, Harry descend voir Hagrid sans même savoir qu'il va assister à un enterrement ...).

Je ne vais pas non plus revenir sur le jeu d'acteurs pitoyable (Harry sous Felix Felicis, palme de la pire tête à claques de l'histoire) ou sur les personnages ratés (Dumbledore n'a jamais été aussi éloigné de son homologue de papier, Slughorn est méconnaissable).

Je veux surtout insister sur l'impertinence absolue de trois choix scénaristiques et de mise en scène dont l'entière responsabilité incombe à M. Yates.

Premièrement, des amourettes de lycéens inintéressantes au possible totalement hypertrophiées. Ce qui est fait avec une certaine subtilité - sans nuire à l'intrigue - dans le livre devient ici le sujet du film. C'est lourd et ridicule.

Deuxièmement, le livre est construit comme un thriller. A l'origine, on ne sait pas ce que projettent Drago et Rogue jusqu'à la fin, ce qui créé un twist final grandiose, et une scène de fuite du château plus que mythique qui mêle rage, tristesse et chaos (totalement oubliée dans le film). A l'inverse, le film nous montre dès le début ce que veut faire Malfoy. C'est fini, plus de suspens, plus de tension.

Troisièmement, le film choisit de ne pas relater le passé de Voldemort, ni le lien de guide qui se tisse entre le Prince de sang-mêlé et Harry (qui est au passage le titre de l'œuvre et la partie la plus profonde de l'histoire). Du coup, on a un méchant dont on ne sait rien, ni la personnalité, ni le projet; et on ne comprend pas non plus en quoi le Prince est certainement le deuxième personnage le plus important de la série...

Bref, comment est-ce possible de rater à ce point une adaptation? En choisissant exprès de ne pas retranscrire ce qui fait l'essence du matériau original.
PS: mention spéciale à la scène rajoutée de destruction du Terrier. Ridicule, incompréhensible, incohérente, moche, mal jouée, sans aucune tension, etc. Une des pires scènes de l'histoire du cinéma, sans aucun doute.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 242 fois
3 apprécient

Autres actions de Aberdeen Harry Potter et le Prince de sang-mêlé