Tomber sur un OS

Avis sur Her

Avatar Kelam
Critique publiée par le

Ted est paumé à Los Angeles, paumé dans sa vie, tellement sensible qu'il a laissé sa femme s'éloigner de lui, impuissant à exprimer ses sentiments autrement que par des lettres affectueuses qu'il écrit pour d'autres. Il est seul et sa vie se résume à saluer ses voisins et collègues avant de rentrer chez lui, seul dans un univers connecté. Il installe finalement un nouvel OS pour son réseau, un nouveau système d'intelligence artificielle évolutif qui va se personnaliser à mesure que Ted l'utilisera, au point d'en devenir presque réelle et surtout humaine et amoureuse.

Comment raconter l'histoire d'amour entre un homme et un ordinateur ? Difficile de ne pas penser à Black Mirror devant une idée pareille. Et pourtant, Spike Jonze a les idées parfaites pour rendre son concept crédible et la raconter de façon originale : placer son intrigue dans un futur pas si lointain, avec des technologies qui nous sont familières mais dans une version plus évoluée, et confier le rôle de Ted à cet acteur extraordinaire qu'est Joaquin Phoenix. Tout en sensibilité, en subtilité, il porte le film avec brio et donne une bonhommie à son personnage qui permet l'attachement. A chaque instant, on est sur le fil, à se demander si on est pas en train de voir le scénario le plus ridicule qui soit, où Scarlett Johannson joue son allumeuse dans l'oreillette de Phoenix, avant qu'on ne nous rappelle les conditions respectives des deux amoureux et qu'on est bien devant un nouveau genre d'histoire d'amour impossible, une love story 2.0.

Il est grand temps que je me penche sur la filmographie de Spike Jonze. Cet homme est un fou qui se maîtrise, donc un génie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 254 fois
2 apprécient

Kelam a ajouté ce film à 1 liste Her

Autres actions de Kelam Her