Point de vue surprenant

Avis sur Hercule

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Comme il est de coutume ces derniers temps, nous avons eu le droit dernièrement à deux films sur Hercule. (Yves Saint-Laurent, Blanche-Neige, la Guerre des Boutons…) Si j’ai éliminé d’office la Légende d’Hercule avec Kellan Lutz à des lieux de la légende que le film est censé raconter, j’avoue avoir attendu celui avec Dwayne Johnson, sans vraiment savoir de quoi il était question dans le film.
Les douze travaux d’Hercule nous sont contés, et nous découvrons des créatures merveilleuses, fantastiques et mortelles. Le Lion de Némée est juste majestueux. Cette légende, ce mythe est conté par Iolaus (Reece Ritchie) le neveu d’Hercule, alors qu’il est sur le point d’être empalé par un endroit peu recommandable. C’est alors qu’Hercule, (Dwayne Johnson) arrive dans toute sa splendeur. Mettant en déroute une petite armée d’une cinquantaine d’homme. Mais le chef de ces pirates ne voit pas que le héros est aidé dans l’ombre par Autolycos le Sparte (Rufus Sewell), l’enfant de la guerre Tydée (Aksel Hennie), le devin Ampharios (Ian McShane) et la sublime guerrière amazone encore plus douée et mortelle avec son arc que Legolas, Atalanta (Ingrid Bolso Berdal).
C’est la surprise du film, si Hercule est bien le fils de Zeus, certains actes parlent pour lui, le film nous montre comment un groupe de mercenaires, un groupe d’amis parvient à faire des actes d’Hercule des légendes, des mythes. Et comment, ainsi, son seul nom peut donner la victoire sur le champ de bataille, en galvanisant les troupes. L’Hydre de Lerne se résume à des hommes en costumes de serpents, les Centaures ne sont que des chevaux avec un attirail particuliers, Cerbère est en fait trois loups… Mais les talents de conteur de Iolaus, et le travail de ses amis dans l’ombre ont fait d’Hercule et des ses douze travaux un mythe connu de tous. Très bien présenté, très bien pensé, car nous savons tous à notre époque, qu’à chaque légende un point de départ véridique prend forme, je n’en reste pas moins un peu déçu de ne pas avoir un film mythologique comme le Choc des Titans.
Nous suivons donc les aventures de ce groupe de mercenaires se rendant au royaume de Thrace afin d’aider le roi Cotys (John Hurt) à repousser les assauts barbares de Rhésus (Tobias Santelmann) et ainsi pacifier Thrace. Malheureusement, comme chacun le sait, les mercenaires sont bien souvent plus attirés par l’or que par les signes…
On nous présente un Hercule sous l’aspect humain plus que sur l’aspect divin. Une âme tourmentée par un passé douloureux terrible, et qui, malgré sa force divine n’en ressent pas moins les peines et les souffrances comme tout homme.
Graphiquement le film est plutôt beau. Les effets spéciaux bien réussis. Les cités sont juste sublimes. Le casting est intéressant bien que loin d’être fantastique, mais le jeu est plutôt bon. Mention spéciale à Ian McShane excellent en devin connaissant l’heure de sa mort et l’attendant avec impatience et nonchalance.
Bref, ce n’est pas du tout le film auquel je m’attendais, mais loin d’être mauvais. C’est un point de vue surprenant mais très bien pensé. Pas le film de l’année mais un très bon divertissement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 183 fois
2 apprécient

Autres actions de Romain Bouvet Hercule