👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

C’est l’année Hercule ! Après Un La Légende de Hercule de Renny Harlin de triste mémoire, un Hercules Reborn nul mais rigolo de chez les petits malins de Asylum, voici que déboule dans nos salles de ciné en ce magnifique été le nouveau film de Brett Ratner, tout sobrement intitulé Hercule. Pourquoi s’embêter après tout… Trois adaptations cinématographiques du héros mythique en une seule année, trois ! On frise l’overdose ! Si seulement la qualité était au rendez-vous… Mais même si la version qui nous intéresse ici est au dessus des deux autres citées plus haut, les 13,20€ que m’a coutée la place de cinéma me restent un peu au travers de la gorge malgré, il est vrai, quelques bonnes choses à sauver…

La seule vraie bonne chose qu’on retient de cette version, c’est que Brett Ratner va énormément jouer autour du mythe du personnage, et plus particulièrement s’amuser à casser ce mythe. Il nous narre dans un premier temps quelques uns de ses plus célèbres faits d’armes, tel que le Lion de Némée ou l’Hydre de Lerne, nous présentant le personnage tel que le veut la légende comme un héros à la force titanesque. Mais petit à petit, Hercule se montrera bien plus humain, n’accomplissant ses quêtes que pour l’argent, accompagné de ses acolytes mercenaires sans qui il ne serait rien, ainsi que d’un conteur dont la seule et unique fonction étant de grossir un maximum les aventures de ses compagnons, faire de l’ordinaire quelque chose d’extraordinaire. Exit les créatures surnaturelles, ici tout n’est que supercherie si ce n’est que Hercule possède tout de même une vraie force… herculéenne !
Du coup, Brett Ratner s’amuse avec les clichés de ce personnage légendaire et le choix de Dwayne « The Rock » Johnson pour l’incarner était clairement judicieux tant le bonhomme sait ne pas se prendre au sérieux, alternant punchlines bien funs et gros coups de tatane. Tout le petit groupe est d’ailleurs très réussi, mais celui qui tire son épingle du jeu, c’est sans conteste Ampharios incarné par un Ian McShane (Les Piliers de la Terre) absolument hilarant.

Le problème, c’est qu’à part ça, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Certes, le film est loin d’être mauvais, mais la plus part des scènes n’ont vraiment rien de bien emballant, à commencer par les scènes de baston que les plus décérébrés d’entre nous attendaient de pied ferme (oui, on va rarement voir un film du genre pour s’instruire). Même si dans l’ensemble bien filmées et agrémentées d’effets 3D plus que réussis (armes ou débris semblant réellement sortir de l’écran), elles laissent clairement à désirer niveau intensité. Même en ayant laissé son cerveau dans un placard, on a parfois du mal à prendre plaisir devant ce spectacle primaire parfois fun et bourrin, mais rapidement répétitif, limite longuet lors de la première grosse bataille avec la sortie des chars, et surtout très prévisible.
Prévisible, son scénario l’est également. Certes, on ne demande pas à un blockbuster US de nous surprendre toutes les 2 minutes, mais lorsqu’on voit venir à des kilomètres les trahisons ou les ennemis qui n’en sont en réalité pas, l’effet escompté tombe clairement à plat. C’est le spectateur qui en pâtit, blasé de se retrouver en fait devant un spectacle assez lambda, qui aurait vraiment pu donner quelque chose de décomplexé si son réalisateur avait tenté de jouer à fond la carte du second degré.
cherycok
5
Écrit par

il y a 7 ans

3 j'aime

5 commentaires

Hercule
Aqualudo
6
Hercule

Et bien moi j'aime le pulp, j'assume et je valide !

Voici venu le temps d’affronter la tempête. Héraklès, puisse Héra me laisser défendre ce petit film sans qu’une Hydre débarque dans mon humble demeure. Attention aux quelques spoils obligatoires pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

50 j'aime

26

Hercule
Pierre_Champleboux
2
Hercule

Hercule en travaux

L'idée de base était bonne: démystifier la figure légendaire d'Hercule pour en faire le chef d'une bande de mercenaires avides d'or et reléguer le mythe des 12 travaux à une simple publicité destinée...

Lire la critique

il y a 8 ans

49 j'aime

1

Hercule
Vivienn
4
Hercule

Légendes vivantes

De temps en temps, le marché du cinéma et ses voies impénétrables trouve l'intérêt de sortir plusieurs fois la même année des films sur le même sujet. On a eu "Volcano" et "Le Pic de Dante", "Blanche...

Lire la critique

il y a 7 ans

29 j'aime

5

Avengement
cherycok
7
Avengement

Critique de Avengement par cherycok

Ceux qui suivent un peu l’actualité de la série B d’action bien burnée, savent que Scott Adkins est depuis quelques années la nouvelle coqueluche des réalisateurs de ce genre de bobines. Mis sur le...

Lire la critique

il y a 3 ans

16 j'aime

1

Journey to the West: Conquering the Demons
cherycok
7

Critique de Journey to the West: Conquering the Demons par cherycok

Cela faisait plus de quatre ans que Stephen Chow avait quasi complètement disparu des écrans, aussi bien en tant qu’acteur que réalisateur. Quatre ans que ses fans attendaient avec impatience son...

Lire la critique

il y a 9 ans

16 j'aime

9

Joe's Apartment
cherycok
7

Si vous avez le cafard...

A la base, Joe’s Apartment est un court métrage de moins de 5 minutes diffusé sur la chaine MTV en 1992 qui rencontra un petit succès, gagnant même des prix dans des festivals et réalisé par John...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

1