Glock, glock, glock.... glock ! Bon, un nouveau exorciste ?

Avis sur Hérédité

Avatar Matt  Fox
Critique publiée par le

Je suis fan des productions A24 depuis quelques années, et c'est vrai que ce sont les fers de lance du film d'horreur d'auteur et expérimental aux US. J'avais adoré The Witch, j'avais encore plus adoré It comes at night, donc voir leur nouveau bébé, Hérédité, être accueilli comme le nouveau messie du genre (chose qui se fait beaucoup dans les boites de prods depuis quelques années, une facheuse tendance qui devrait être aboli), en plus d'avoir été un véritable triomphe public et critique au très influent festival de Sundance, et une très bonne bande- annonce pour introduire le film, je ne pouvais qu'attendre avec frénésie ce prochain film.

Hérédité apportait un énorme vent de hype que je n'avais pas connu depuis pas mal de temps, et même si les productions de James Wan m'avaient séduites un temps je ne suis pas ultra fan des films d'horreurs actuels. Mais le truc c'est qu'on a une nouvelle vague de films de genre indépendants aux US qui cartonne depuis pas mal de temps et qui proposent un nouveau type de cinéma de genre, beaucoup plus expérimental et "auteur" dans sa démarche, ce qui me séduit beaucoup, et Hérédité était l'un d'eux. Mais est- ce un vrai bon film d'horreur ?

Il faut lui accorder déjà ce crédit, Hérédité mérite amplement toutes les louanges que les critiques lui ont accordé. Oui c'est un bon film d'horreur bien flippant et bien malaisant, et oui Ari Aster se positionne déjà comme l'un des réalisateurs à suivre de très près pour les années à venir, et un des plus intéressants de sa génération.
Déjà, le film est superbement réalisé, monté, et interprété. C'est une merveille d'acting et de technique, tellement beau que l'on semble happé par le film par moments. Certaines scènes, notamment celles de travelling et de miniaturisation, sont marquantes et franchement géniales. La mise en scène est donc ultra léché, bien aidé par un travail de l'image et des lumières remarquable, remplie d'idées et de trouvailles absolument géniales (les petites maisons, la cabane, les transitions), tout en mouvement avec de très beaux cadres ainsi qu'une photographie excellente. Enfin on sent qu'Aster a tout mis dans son premier film, et il en ressort un résultat certes de temps en temps bancal mais absolument fascinant et grandiose.
Si la mise en scène est excellente, c'est surtout un montage très précis et très bien accordé avec un travail du son et d'une musique ultra angoissante, le tout avec des comédiens bien investis dont une performance mémorable de Toni Collette (bon elle va l'avoir son oscar quand même !), qui rend l'ensemble aussi dérangeant que cohérent.
Mais les deux gros point forts du film, c'est avant tout son scénario et son ambiance. Aster, ayant voulu réaliser un vrai film d'horreur à l'ancienne, met en place un faux jeu de pistes, entre thriller, film fantastique, et drame familial, où se côtoient le Shining de Kubrick, les films d'horreur et psychologiques de Polanski, It Follows ou encore Mr Babadook et bien d'autres influences, afin de créer un nouveau espace de possibilités horrifiques assez inédit et bien amené ainsi qu'un univers particulièrement malaisant (sommes- nous dans des petites maisons tout le long du film ?).
Car le film pourrait se résumer aussi à une fatalité où dès que la grand- mère, particulièrement flippante, meurt, toute la famille va alors vivre sous le joug de son esprit et va très vite tomber dans une descente aux enfers, où mort violente, disputes ultra tendus, possession, cauchemars ultra réalistes vont se mélanger jusqu'à l'apothéose finale, assez grand- guignol en effet mais tellement bien préparé que l'on reste bouche- bée lors de cette scène finale... Une fatalité plutôt très réussi par le biais de la construction d'une ambiance macabre à souhait mais aussi franchement lourde et très pesante, notamment par des silences, des non- dits, des regards bien appuyés, des dialogues vraiment prenants et des scènes très longues, trop longues, qui nous font ressentir le poids d'une entité parmi eux, qui les épie et les tourmente...

Film aux confins de plusieurs genres, entre un drame horrifique et un film fantastique assez cool, Hérédité n'est malheureusement pas le film d'horreur de la décennie. Mais on est près à parier qu'il deviendra un film culte du genre tellement il brasse d'idées et de scènes marquantes (la scène du repas est un sommet en terme de performance d'acteur), en plus d'être vraiment passionnant de bout en bout.
Hérédité est vraiment un film d'horreur à l'ancienne particulièrement angoissant : immersif, hypnotique par moments, magnétique par sa superbe direction d'acteurs, et surtout bien anxiogène comme il faut, c'est un réellement un premier essai réussi.
Cependant l'histoire rebutera certains spectateurs car il demande de s'investir dedans, et c'est vrai qu'elle est un peu alambiqué pour pas grand- chose. Mais si on avait plus d'oeuvres de genre comme Hérédité au cinéma, croyez- moi que le cinéma d'horreur serait en bien mieux état...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 205 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Matt Fox Hérédité