👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non Felice Lazzaro.
Je ne sais pas si je me suis vraiment ennuyée ou si j'ai été captivée. Le temps m'a paru parfois long et pourtant j'étais surprise d'arriver à plus de 2 heures de film.
Il ne se passe rien, mais en fait beaucoup de choses.
Bref, je n'ai rien compris, ou peut être que si.
Je n'arrive juste pas à avoir un avis tranché sur ce film. Je viens de le finir, et même s'il ne m'a pas passionnée, j'ai envie de le revoir, de lui redonner une chance avec des nouveaux yeux.
C'est un ovni plein de poésie, poésie qui ne se trouve pas dans les grosses ficelles du film atchypique mais par touches au bon vouloir du visionneur. Il y a de vrais moments de grâce. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, je pense que c'est fait pour. L'acteur principal est parfait dans son rôle de simplet saint
Vous avais-je dit que je ne savais pas quoi en penser, que j'étais perdue ?
Est ce que c'est vraiment grave ?
Je ne crois pas.

RavioLee
7
Écrit par

il y a plus d’un an

Heureux comme Lazzaro
chinaskibuk
8

Good boy Bubby

Il est trop peu souvent de ces œuvres qui me transportent et dont je sors en ayant l'impression de nouveauté non aseptisée, Heureux comme Lazarro en fait partie. Ce conte cruel et poétique est...

Lire la critique

il y a 2 ans

15 j'aime

7

Heureux comme Lazzaro
dam-charron
8

Un doux rêve éveillé, une fable atemporelle et lumineuse

7 ans après Corpo Celeste, présenté à la Quinzaine des réalisateurs, et 4 ans après son Grand Prix pour le lumineux Les Merveilles, Alice Rohrwacher revient sur la Croisette cannoise avec Heureux...

Lire la critique

il y a 4 ans

11 j'aime

2

Heureux comme Lazzaro
trineor
5

Confession d'incompréhension

A priori, il m'est difficile d'imaginer un film dont l'histoire, résumée à l'écrit, réussirait à m'enchanter plus que celle-ci. Que je commence donc par mettre des mots sur ce que j'ai vu :

Lire la critique

il y a 3 ans

9 j'aime

2

Avalanche Sharks : Les dents de la neige
RavioLee
3

Laissez votre sens critique au placard

Springbreak à la montagne, des bimbos en maillot, des ex marines, de l'alcool, un shérif, et puis DES REQUINS DES NEIGES. Film parfait de Noël, d'insomnie ou les deux. On adore la VF, son...

Lire la critique

il y a plus d’un an

Heureux comme Lazzaro
RavioLee
7

Je suis perdue, et j'aime ça. Je crois.

Je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non Felice Lazzaro. Je ne sais pas si je me suis vraiment ennuyée ou si j'ai été captivée. Le temps m'a paru parfois long et pourtant j'étais surprise...

Lire la critique

il y a plus d’un an