Quand trop d'originalité nuit au sujet.

Avis sur Hibou

Avatar Nitnek
Critique publiée par le

Cela fait 4 fois que sens critique m'invite gratuitement au cinéma pour une avant première et que je ne met qu'une note en retour. Aujourd'hui j'ai envie d'aller un peu plus loin en donnant mon avis.

D'Eric Et Ramzy je ne connaissais que la Tour Montparnasse Infernale et le début de Seul Two que je n'ai jamais terminé. Si la tour Montparnasse m'a fait rire à l'époque, ça reste le genre d'humour que je n'apprécie qu'à petites doses. Je n'ai donc pas sauté en joie en apprenant que j'allais voir le premier film réalisé par Ramzy. Pourtant j'ai été agréablement surpris par son petit speech d'avant séance. Je n'avais ni lu le synopsis ni vu la bande annonce, je ne savais donc pas du tout à quoi m'attendre.

J'ai trouvé le postulat de départ vraiment intéressant. Parler de ces gens "transparents" comme il dit c'est vraiment un bon point de départ. Je pense que beaucoup de monde a au moins une fois eu ce sentiment ou vu quelqu'un le vivre. Etre présent dans un groupe mais finalement passer inaperçu, essayer de participer à une conversation sans être entendu.

Et je dois avouer que j'ai trouvé la première scène, ou du moins sa première moitié vraiment réussie. Elle est vraie, crédible. Le mec essaye de donner son avis, il a des choses à dire mais les autres ne l'écoutent pas. Ce n'est pas de la moquerie ou de la méchanceté de leur part, ce n'est même pas volontaire. C'est vraiment quelque chose d'étrange et pourtant ça existe vraiment, je peux voir ce genre de scènes. Pendant ces 30 premières secondes j'y ai cru. J'aurais adoré voir un film d'1h30 sérieux sur ce sujet. Malheureusement dès la fin de la scène c'était trop gros. Quand une personne répète ce qu'il vient de dire sans que personne ne se rende compte qu'il l'a déjà dit et que tout le monde s'en va en le bousculant sans lui accorder le moindre signe d'attention j'ai lâche. Le début qui m'avait paru très vrai s'est soudain transformé en truc exagéré, plus crédible du tout. Et malheureusement la suite est du même topo, les situations sont trop grosses pour que l'on puisse s'identifier au personnage c'est vraiment dommage.

Il y a bien quelques belles scènes. Je pense notamment à celle ou il marche sur le trottoir avec sa nouvelle amie panda. Ça ne fait pas longtemps qu'il la côtoie. La discussion n'est pas très intéressante "T'as jamais fait de vélo? Je le crois pas ! Roller non plus?" mais c'est touchant. On sent le gars heureux d'avoir quelqu'un qui l'écoute et avec qui il peut parler.

Mais malheureusement trop de détails viennent gâcher le tableau à mon gout. Outre les situations trop grosses ou Rocky (c'est le nom du personnage) est tellement transparent qu'il l'est presque au sens propre, je n'ai pas adhéré à presque tous les points originaux du film. Et ça commence par les costumes. Je ne vois absolument pas l’intérêt de la chose.

Et encore plus le finish à la Fight club de l'amie panda

Je n'ai pas non plus compris l’intérêt du père qui a perdu son costume ni le délire avec Philippe Katherine ou le hibou grand duc. Je sauve le gérant de l'animalerie et son micro mais c'est tout. C'est bien léger. Dommage, il y avait moyen de faire de belles choses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 772 fois
8 apprécient · 2 n'apprécient pas

Nitnek a ajouté ce film à 2 listes Hibou

Autres actions de Nitnek Hibou