👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un homme, et un bébé, seuls sur un vaisseau spatial. Tout est délabré, l'homme semble presque fou. Les souvenirs reviennent, tout se mêle. Une expérience : plusieurs prisonniers envoyés en mission spéciale. Un objectif : faire survivre l'humanité.

Là où se joue le cercle de la vie, les murs du vaisseau cubique enferme nos protagonistes dans la folie de l'espace. Forcés de subir des expériences sexuelles, les corps vont se détruire et flotter dans le vide sidéral.

De la SF française, assez rare pour l'évoquer, porté par Robert Pattinson et Juliette Binoche, tous les deux magistraux. Le reste du casting est très bon, et nous porte dans cette histoire sensorielle. Claire Denis nous apporte une histoire sur l'Humanité dans sa nature la plus animale. La recherche du corps, le désir, la reproduction, l'apprentissage et la vie.

Une sorte de suite non officielle du film culte de Kubrick, la réalisatrice se réapproprie le thème en quelque chose de plus moderne. Féministe, le film défend le désir féminin, le droit fécondité et la vengeance sur la violence masculine. Humaniste, le film défend le désir de vivre et de mourir, la fureur de survivre et la philosophie de s'abstenir. Environnementaliste, les personnages protègent le peu de Nature qu'il reste de leur voyage, ils recyclent et sont recyclés.

L'image construit petit à petit le vaisseau, de plus en plus vivant. Il devient la coquille de cette micro-société. Ce géant de technologie n'ayant qu'un but : avancer. La folie des Hommes de vouloir survivre, abandonnant au sors de l'inconnu la vie des déchus de la société. Nous dérivons avec les personnages au fil de leur solitude. Le montage suit le temps qui se mélangent, les souvenirs qui se construisent petit à petit, jusqu'à dévoiler les questions les plus profondes du vaisseau.

Ce film ne fera clairement pas l'unanimité : violent sujet tabou, lenteur, profond. Il arpente les grandes questions sur l'humanité primitive : qui sommes nous ?

FlavienBrunet
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films "Hors-Sentiers"

il y a 3 ans

2 j'aime

High Life
Théloma
7
High Life

Ce qu'il advint du vaisseau n° 9

J + 1 : Ce matin, tout l'équipage s'est réveillé de mauvais poil. Au lieu de nos niches, étroites certes, mais familières, nous voici réunis dans une sorte de gros cube filant à travers le ciel. Mais...

Lire la critique

il y a 3 ans

40 j'aime

23

High Life
Velvetman
7
High Life

Space Invaders

S’immisçant dans les contrées de la science-fiction, la cinéaste radicalise de nouveau son cinéma, pour nous présenter un film d’une autre espèce. Une œuvre hybride où la contemplation d’un...

Lire la critique

il y a 3 ans

37 j'aime

1

High Life
Sergent_Pepper
6
High Life

Black hole and strangulations

Voir Claire Denis s’essayer à la science-fiction ne peut être qu’excitant. Au cours d’une carrière éclectique, la réalisatrice a visité de nombreux genres sans jamais perdre de sa singularité. Le...

Lire la critique

il y a 3 ans

32 j'aime

Bella e Perduta
FlavienBrunet
9

Être un buffle est un art.

Doux mélange poétique et fantastique, Bella e Perduta nous plonge dans une Italie moderne en déclin. Dépouillée, abusée et pillée, l'Italie du Sud est semblable à ces bâtisses à l'abandon qui ne...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

1

High Life
FlavienBrunet
8
High Life

L'Odyssée de l'Espèce

Un homme, et un bébé, seuls sur un vaisseau spatial. Tout est délabré, l'homme semble presque fou. Les souvenirs reviennent, tout se mêle. Une expérience : plusieurs prisonniers envoyés en mission...

Lire la critique

il y a 3 ans

2 j'aime

Justice League
FlavienBrunet
4

La chute de Zack Snyder

Bienvenue dans le DC Universe, où on tente tellement de concurrencer Marvel qu'on embauche Joss Whedon à l'écriture. Je ne comprends pas ce qu'il a fait, et pourtant c'est très simple : Justice...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime