Mais pourquoi ?

Avis sur High-Rise

Avatar RedBoool
Critique publiée par le

J'ai vu ce film dans le cadre de Cinexpérience #16, organisé par Sens Critique.

Avant le début du film, on nous précise que le film ne plaira très certainement pas à tout le monde, parce qu'il traite de gens qui ne sont pas forcément des gens biens. Certes, ils sont plus fous les uns que les autres, mais bon, pourquoi pas?

Alors l'histoire se passe dans un immeuble, ou plutôt une tour de 40 étages. Au fur et à mesure que le film se déroule, on comprend que les pauvres habitent en bas, les très riches, habitent tout en haut, et dans les étages intermédiaires, nous avons les personnes plutôt aisées, mais pas avec de l'argent plein les poches non plus. On comprend bien alors que le film va parler de la lutte des classes entre les riches et les pauvres, et que, les quelques indécis du milieu vont devoir choisir leur camp. Pourquoi pas?

Les riches font la fête entre eux, les pauvres font la fête entre eux, mais les problèmes commencent quand les riches privatisent des endroits normalement accessibles à tous pour faire leur fête et que les pauvres arrivent et ruinent la fête. Au début, ils veulent juste faire des fêtes encore plus folles que le clans opposés, mais très vite ça dégénère, et tout fout le camp. Ça part en guerre civile à l'intérieur de la tour, certains se font enlever, torturer ... ça baise dans tout les coins, certains se suicident sous l'effet de drogue et de l'alcool, tandis que d'autres se font suicider.

Mais pendant tout ce temps là, que fait la police? On la voit faire un petit coucou une fois. La tour est complètement ravagée à l'intérieur, mais à l'extérieur, tout va bien. L'homme le plus riche de la tour arrive à leur faire croire que tout est sous contrôle, alors les agents de police repartent comme si de rien était. Sauf que plus tard dans le film, on constate que le parking est totalement ravagé, et qu'on comprend bien, même de l'extérieur, qu'il se passe quelque chose dans cette satanée tour, mais la police ne revient pas ... Bon, c'est vraiment limite, mais pourquoi pas?

Après, je vais essayer de me mettre un peu à la place de ces gens, et je vais me dire, qu'est ce que je ferais si j'habitais dans cette tour. Il n'y a plus d'électricité, les poubelles s'entassent de partout dans l'immeuble, des gens se font attaquer, le supermarché à été saccagé, et des gens se battent pour les restes de nourriture. On nous montre au tout début du film,ainsi qu'à la fin, le héros manger un chien, parce que faut bien bouffer quand même ... Ouais, sauf que les mecs sont juste dans une tour, il leur suffit juste de sortir, de faire 500 mètres, d'aller dans la tour d'à côté, et hop, ils auront de quoi manger ... y'a un moment, les mecs ils sont juste dans une tour quoi ...

Alors, on voit bien que ce film essaye de nous parler de la lutte des classes. Si on pense par exemple à "Snowpiercer", qui parle lui aussi de lutte des classes, les personnes n'ont pas le choix de descendre du train. Si on pense à "Hunger Games", on comprend bien que les gens sont piégés dans leur district ou dans l'arène. Si on évoque "Divergente", les gens sont prisonniers d'une espèce de "Caste", et ceux qui sont divergents, et donc qui pourraient appartenir à plusieurs castes sont des menaces pour le système. Mais là, dans "High-Rise", ils sont juste dans un immeuble qui part en vrac et où n'importe qui pourrait en sortir.

On essaye de nous faire croire qu'ils ont chacun une bonne raison de rester, mais personnellement, je n'ai pas été convaincu.

Certaines fois, l'histoire nous lance sur quelque chose, mais ce n'est pas repris, pas réutilisé, et n'a finalement pas de réelle utilité ... Pourquoi le docteur Robert Laing a une telle obsession pour cette peinture grise ... à quoi cela rime ?

On tente de nous montrer des scènes de fêtes, avec des gens qui s'amusent, mais finalement, ce ne sont que des mecs qui picolent, qui prennent de la drogue et qui baisent dans tous les coins, autant chez les riches que chez les pauvres. On a même le droit à une scène, où une femme arrive peu vêtue, au milieu des riches et déclare haut et fort quelque chose comme "bon, c'est qui le prochain qui va m'enculer?" ... Les scènes de sexes n'apportent rien au film. Je n'ai pas vu la bande annonce, mais peut être servent-elles à attirer le chaland en leur montrant des bouts de seins et en leur promettant de voir des cochonneries ...

J'ai le sentiment d'être passé complètement à côté du film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 870 fois
7 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de RedBoool High-Rise