Folie, narcissisme et coupure de courant

Avis sur High-Rise

Avatar cousinhub
Critique publiée par le

Adapté d'un roman de J.G. Ballard, High-rise est un film de science-fiction mais touche également à de nombreux genres comme le drame social, l'horreur et le thriller.

Le personnage principal, le Docteur Robert Laing (incarné par un Tom Hiddleston glaçant) emménage dans un immeuble dont chaque étage vivant en autarcie représente une caste définit par sa richesse.

L'utopie virera à la dystopie quand un suicide viendra détruire la fausse harmonie régnant dans cette tour, comme si il chutait à travers les étages pour finir sa chute plus bas que tous, et entraînera le protagoniste dans la frénésie de ses voisins.

La réalisation de Ben Wheatley est marquée par des séquences à l'aspect onirique, mettant en opposition la pression sociale de cette tour, comme une façon de s'en évader. L'évasion et le rapport avec le monde extérieur qu'ont les habitants du bas de la tour et d'ailleurs la télévision, utilisée comme un moyen pour eux de se raccrocher à une réalité autre que leur quotidien, créant une mise en abyme de leur chute pour le spectateur.
Le contraste est d'autant plus frappant lorsque les habitants des plus hauts étages partagent des soirées rappelant les bals de Barry Lyndon quand les plus pauvres doivent faire leurs courses au supermarché dans le noir, le courant étant coupé régulièrement.
C'est dans cette folie que le personnage du Dr Robert Leing intervient comme une insoumission face à cette division de la société, partageant des moments avec tous les habitants de la tour, comme une présence à travers le bâtiment entier.
L'architecture de la tour renforce la domination des étages supérieur, avec une forme permettant aux habitants des niveaux plus élevés de surplomber la vue de ceux d'en bas, dont chaque palier représenterait une autorité supplémentaire sur ceux d'en dessous où chacun récupérerait les restes venants du dessus. On assiste durant presque deux heures à une inversion des positions de chaque classe sociale dans cet immeuble, où chacun entre dans une folie qui lui est propre.

La narration, la réalisation et l'incroyable jeu d'acteur font de High-Rise une œuvre d'une grande richesse, mêlant les genres et créant sa propre atmosphère : claustrophobe et paranoïaque, tirant une froide constation de la lutte des classes et de ce qu'elle a de plus bestiale. Il en résulte un incroyable film qui se découvre, et qui demande d'y plonger sans essayer de l'appréhender.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 923 fois
Aucun vote pour le moment

cousinhub a ajouté ce film à 1 liste High-Rise

Autres actions de cousinhub High-Rise