Un Tom Hiddleston plus fou que Loki

Avis sur High-Rise

Avatar L'Ours Kodiak
Critique publiée par le

Plusieurs semaines déjà que j'attendais la sortie de ce cher "High-Rise", adaptation du roman de J.G. Ballard, avec, en tête d'affiche, le grand Tom Hiddleston. Habitant à Castres, j'ai dû profiter de mes vacances à Marseille pour aller voir ce film... à Toulon, dans un petit cinéma amateur, à 22h du soir et sans aucune séance française. Car le film a cruellement manqué de distribution (les mecs, y'a Loki en gros sur l'affiche !)

Enfin bref, je suis donc allée voir ce film avec toute l'impatience que je lui accordais. Nous étions quatre dans la salle et, avant la moitié du film, l'un d'eux était déjà parti. Il n'a pas supporté le film et c'est la première fois de ma vie que je voyais du monde sortir d'un cinéma. Parce que, oui, il faut se le dire, High Rise, quel claque.

Point de vue réalisation, rien à dire. L'image est très pâle, mate, et il n'y a vraiment pas beaucoup de couleur, sauf lors des fêtes des 'bas-étages'. La BO de ce film est juste dingue, grandiose, accrocheuse. D'un plan à l'autre, tout change et on se retrouve dans cette instabilité que procure le film jusque dans cette BO. Très agréable à écouter. Avec Tom Hiddleston en rôle "fard" (je m'expliquerai), je ne m'attendais pas à un seul mauvais acteur. Et, effectivement, ils sont tous bons.

Il m'a tout de même était très dur de noter ce film. Il y a des scènes très belles, très frappantes avec un message de fond superbe dans chaque plan et je ne peux que donner 9/10 pour ce genre de chose ; mais il y a les autres scènes où, rien qu'en y repensant, c'est un 4 qui me vient à l'esprit. Le film est brouillon, on oscille entre chef-d'oeuvre d'auteur et le bousin vendeur, avec des gens à poils, tous dans la même pièce et qui... je ne vais pas vous faire un dessin. Comprenez moi, j'ai 14 ans et m'attendais à ce film d'auteur, et seulement un film d'auteur à bas-budget.

J'ai opté pour un 7/10, parce que ce film ne se perd dans tous ces - nombreux - personnages et dans la caricature de la révolte des classes mais, il faut savoir être objectif (malgré Hiddleston...), toutes les scènes avec des personnes nues sont.. juste inutiles. J'aurai pu mettre 8, voire 9 s'il n'y avait pas eu ces plans. On pourra me dire "Mais c'est fait pour être choquant, c'est fait exprès et gnagnagna l'art cinématographique..." sauf que le film s'ouvre sur un résident de l'immeuble proposant au docteur Laing (T.H.) une tasses de thé en compagnie d'un cadavre à qui il parle puis - PAF - on revient trois mois plus tôt pour le réel démarrage du film. Le réalisateur avait toutes les cartes en mains et les moyens de faire un film choquant, marquant et qui reste en mémoire sans ce manque de budget costume. La seule que j'ai en mémoire, c'est une grande salle avec des dizaines de personnes nues et le créateur de la tour (Mr. Royal) qui tente de parler à un garde qui se fait joyeusement une pipe en bas du cadre (merci, cadrage, de me privez de ce "spectacle. Juste, merci.). Donc, oui, c'est dommage.

Mais High-Rise reste bon, avec un scénario vraiment - vraiment- bon. On reste scotché à l'écran et on sort du cinéma avec les tripes retournées, malgré les incompréhensions par dizaine (dont la plus grosse est "Mais pourquoi tout part en steak en 30sec ?!"). Allez voir High-Rise, allez y malgré les défauts que j'ai pu donner parce que le film est bon, les acteurs sont bons et le fond est bon. Courrez trouver une séance (quitte à faire 2h de route), ce film est une perle dont on ne trouve pas beaucoup d'exemplaire aujourd'hui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 387 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de L'Ours Kodiak High-Rise