Les fantômes du passé

Avis sur His House

Avatar Guillaume L.
Critique publiée par le

Un film d'horreur métaphorique avec un message social fort ? Bah ouais, je comprends que Netflix ait acheté les droits de diffusion de ce film produit par la BBC, ça fait rêver sur le papier.

Je trouve juste que l'exécution manque énormément de finesse, et c'est toujours le même problème avec les films d'horreur dont le message social est complètement louable et très important sortis récemment. La subtilité c'est pas là pour faire joli, on peut s'y mettre !

Cependant, les anglais se débrouillent bien mieux que les ricains (je pense à Antebellum en écrivant ces quelques mots) malgré un budget serré. Les acteurs rendent leur personnage immédiatement attachant, vraiment entre Wunmi Mosaku, Sope Dirisu et Matt Smith qui est quand même pas mal présent à l'écran, on s'identifie à ces gens-là, même si dans le cas de Matt Smith son personnage correspond plus à un archétype qu'autre chose.

His House est donc un drame social horrifique qui met en scène un couple de migrants qui débarquent en Angleterre et vont vivre dans une maison hantée. Si le film tente des trucs pour nous faire peur (pas vraiment des jumpscares mais on en est pas loin, ainsi que quelques plans typés fantastique mais avec un budget un peu léger), ça n'invente rien non plus, ce n'est pas viscéral comme pouvait l'être Hérédité par exemple. Le problème du film pour moi c'est sa construction qui le rend assez mou et lourd à la fois. Il y a quelques flashbacks qui arrivent dans le film à des moments où on souhaite faire "avancer" l'histoire de façon artificielle, et c'est assez mal amené. Parce que du coup les personnages stagnent alors qu'ils savent des choses qu'on ne sait pas (ce qui aurait dû les faire évoluer bien plus vite), et ça patauge quoi.

Et la fin ça me rend triste car je sens que le but était de faire quelque chose de très fort émotionnellement, et je sens le potentiel de l'idée derrière ce dernier plan, mais je n'ai pas réussi à être touché à ce moment-là du film. Je l'ai été plus tôt que ça parce que les personnages sont résolument humains. Mais à la fin, on a déjà compris le message du film sur l'intégration et l'immigration, et ce dernier plan pourtant symboliquement très beau devient alors soudainement très fade.

C'est dommage et je sais que ma note n'est pas sympa du tout, mais je trouve ça toujours très frustrant quand une œuvre à toutes les clés en main pour m'emporter et que ça ne marche pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 422 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Guillaume L. His House