Hobo fait bobo.

Avis sur Hobo with a Shotgun

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Issu des trailers aperçus avant Grindhouse, il en a été conçu un film reprenant à la fois cette esthétique et un esprit complètement absurde qui frise le nanar.
On un vagabond (un hobo) qui décide de s'établir dans une ville afin de s'acheter une tondeuse à gazon pour devenir paysagiste. Problème, il est tombé dans un endroit complètement déjanté, contrôlé par un psychopathe complet et ses deux fils, et se liant d'amitié avec une prostituée, il va se trouver un fusil à pompe et faire le ménage à lui tout seul.

Reprenant à la fois l'esthétique de Boulevard de la mort/Planète terreur, mais également Evil Dead, Street trash ou bien d'autres films crapoteux des années 80, voilà un truc complètement déjanté qui, bien que ne durant que 80 minutes, ne s'arrête pour ainsi dire jamais.
Sous couvert d'une violence hallucinante, mais tellement au second degré qu'on finit par en rire, le film n'est pas à prendre à sérieux, même si je ne le recommanderais pas à tout le monde.
C'est particulièrement irrévérencieux, avec un père Noël pédophile et un car d'enfants cramé au lance-flammes, sans compter les divers amputations, décapitations et autres hectolitres de sang. A un moment donné, tout ça fait presque rigoler tellement on s'approche d'un cartoon dans l'esprit, avec des gens gravement blessés qui ont l'air de guérir en un clin d’œil et tout le monde qui en fait des giga-tonnes, y compris Rutger Hauer et sa gueule émaciée.

Alors oui, c'est très souvent de mauvais gout, l’image est parfois moche (on dirait qu'elle est surexposée)mais on sent une volonté de tout le monde de mettre le bordel à l'écran et ce malgré le budget ridicule (on parle de 3 millions de dollars, une paille).
On en ressort presque épuisé par ce rythme frénétique, mais ça reste vraiment fun, dans le registre du second degré et de ces films bien trashs des années 1980.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 122 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Boubakar Hobo with a Shotgun