👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Sicko-logique(s) : pansez unique !

Immense sentiment de paradoxe face à cet étrange objet médiatique prenant la forme d'un documentaire pullulant d'intervenants aux intentions et aux discours plus ou moins douteux et/ou fumeux...

Sur plus de 150 minutes de matraquage informatif et/ou désinformatif Hold-Up relate le curriculum vitae du fameux Covid-19 visiblement monté de toutes pièces par nos chères et tendres élites ( banques, industries pharmaceutiques, politiques, blablabla...) à des fins criminelles à l'encontre du petit peuple. Avec la décence et la subtilité d'un Michael Moore Pierre Barnérias accumule de façon pléthorique voire indigeste les données numéraires, les citations et les extraits audiovisuels sans réellement les rattacher à un contexte clairement, nettement et précisément défini.

Critiquant (ou)vertement les dispositions prises par le gouvernement français ( confinement, port du masque inutile puis finalement obligatoire, interdiction de l'incontournable hydroxychloroquine...) Hold-Up n'apprend rien de neuf pour qui se trouve informé a minima en ce qui concerne les huit derniers mois de l'année en cours... Les deux premières heures de ce média conspi et alarmiste alternent entre des témoignages trop fabriqués pour être pris au sérieux ( "experts" en machin-chose s'exprimant dans un langage approximatif, psychologues partant dans des élucubrations aux vérités n'appartenant qu'à eux-mêmes et uniquement fondées sur de l'émotionnel ) et des procédés sensationnalistes alimentant cet hénaurme instrument de persuasion à la limite de malaisant ( jingle musical cafardeux scandant les images balancées pêle-mêle, amas de chiffres et de graphiques perdus dans des multi-screens dans la droite lignée de BFM TV, etc...)

Côté cinéma c'est - évidemment - strictement VIDE d'intérêts : aucune réelle idée de mise en scène, fil conducteur tenant relativement la route sur 120 minutes puis partant dans un total hors-sujet paradoxalement mélioratif dans les 45 dernières... L'ensemble équivaut à un bourrage de crâne anti-gouvernement aka anti-système aka anti-lobby aka anti-corps aka, aka, akab... Tout ceci dit un peu tout et son contraire, sait le faux pour prêcher le vrai ( ou inversement ) et ne mène finalement pas à grand-chose.

Grosse grosse réserve enfin concernant le Great Reset largement évoqué à la fin de la tambouille, concept effarant que j'ai bien du mal à comprendre pour être tout à fait franc, même après une bonne partie de surf sur la plage du net... Bref Hold-Up est donc un film pitoyable doublé d'un mauvais documentaire, une belle chimère triplée d'une belle connerie de sagittaire. C'est à vous.

stebbins
1
Écrit par

il y a plus d’un an

38 j'aime

11 commentaires

Hold-Up
ZebraOne
3
Hold-Up

Intention de départ louable, résultat non concluant

Je fais partie des gens qui ont financé ce documentaire. Sur la base des rush initiaux qui étaient présentés, la qualité des intervenants interrogés, j'ai été saisi par le travail en cours et j'ai...

Lire la critique

il y a plus d’un an

30 j'aime

29

Hold-Up
dagrey
4
Hold-Up

A qui profite Hold up?

La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des...

Lire la critique

il y a plus d’un an

24 j'aime

32

Hold-Up
shanghai
1
Hold-Up

Critique de Hold-Up par shanghai

Le sous titre c'est : "L'arnaque du siècle"... En fait c'est le film qui est l'arnaque du siècle. Les États Unis d'Amérique produisent depuis quelques années des "films" thématiques qui se veulent...

Lire la critique

il y a plus d’un an

20 j'aime

20

Hold-Up
stebbins
1
Hold-Up

Sicko-logique(s) : pansez unique !

Immense sentiment de paradoxe face à cet étrange objet médiatique prenant la forme d'un documentaire pullulant d'intervenants aux intentions et aux discours plus ou moins douteux et/ou fumeux... Sur...

Lire la critique

il y a plus d’un an

38 j'aime

11

La Prisonnière du désert
stebbins
4

Retour au foyer

Précédé de sa réputation de grand classique du western américain La Prisonnière du désert m'a pourtant quasiment laissé de marbre voire pas mal agacé sur la longueur. Vanté par la critique et les...

Lire la critique

il y a 5 ans

35 j'aime

8

Ma Loute
stebbins
3
Ma Loute

Parvenus chez les ch'tis

Une véritable pantalonnade, fortement poussiéreuse et sans finesse aucune. Si Bruno Dumont se concentre habituellement sur le milieu ch’timi - et ce dès La vie de Jésus, son très beau, limpide et...

Lire la critique

il y a 6 ans

21 j'aime

6