Holding the tears

Avis sur Holding the Man

Avatar Escrivaillon
Critique publiée par le

Je ne vais pas vous mentir, le début est extrêmement laborieux dû à la décision d'utiliser les acteurs trentenaires pour jouer des lycéens.
Pas facile de se laisser attendrir par des scènes qui en deviennent un peu ridicules. Mais le courant a l'air de passer entre les deux acteurs, et leurs regards parviennent à convaincre et à arracher des émotions.

Le film ne se fait pas remarquer par une photo ou un cadrage incroyable; ses atouts sont ses acteurs et son histoire.

L'équilibre est parfait entre attachement et envie de crier aux personnages de ne pas faire telle ou telle connerie, on fronce les sourcils devant le comportement de l'un, on se facepalme quand l'autre reste trop comme cela... Bref, je me suis vite laisser emporter par cette histoire de couple qui rentre dans l'âge adulte, mais à un bien mauvais moment.

Au niveau plus détaillé,

je dirais que j'ai vraiment regretté un tel traitement des années lycées. Les perruques, et les uniformes, ça ne passait vraiment pas. Le seul avantage de prendre des acteurs plus que majeurs était de faire sentir la tension sexuelle des ces deux personnes qui apprennent tout cela.
En revanche, j'ai aimé le traitement des parents. C'était court. Pas négligé pour autant, mais les parents ont un rôle filé, et l'on sent les niveaux de tolérance et de rejet comme un fil rouge, à la fois parents et reste de la société. Cela vient sans doute de la durée du film (plus de 2 heures) - on peut imaginer du rush ou des passages abandonnés sur la relation héros/parents.

PS : John, moi je t'aurais jamais traité comme ça...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1247 fois
3 apprécient

Autres actions de Escrivaillon Holding the Man