👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de Honni soit qui mal y pense

Torpenn
7
Torpenn

Les anges dans nos compagnes...

Un film de Noël en plein mois de mai, je sais, ça tient du blasphème, mais pour ma défense, je ne savais pas d'abord, pis je le reverrai dans sept mois, comme ça j'efface ma faute... Cary est un...

Lire la critique

il y a 9 ans

Gizmo
6
Gizmo

Desperate housewife

Un ange vient visiter un couple en perdition. Débordé par ses occupations, le tout frais évêque Brougham (David Niven) néglige sa femme. Depuis sa nomination, il ne pense qu'à financer la...

Lire la critique

il y a 9 ans

Silence
8
Silence

Fairy Tales [8.2]

Je viens de revoir ce beau conte de Noël avec une attention particulière puisque j'avais 10 ans - quand j'ai du le voir en famille en plein mois de Septembre (Vive TF1 !) C’était un film que mon...

Lire la critique

il y a 9 ans

Plume231
7
Plume231

Un ange nommé Cary !!!

Un pur film de Noël, beaucoup moins mythique que "La Vie est belle" de Frank Capra, moins réussi que l'excellent "Miracle de la 34e Rue" qui réussit l'exploit de nous donner envie de croire que le...

Lire la critique

il y a 7 ans

Tonto
7
Tonto

Un ange passe...

Mgr Henry Brougham (David Niven), évêque épiscopalien, n’en peut plus : la cathédrale qu’il souhaite faire bâtir pour sa paroisse semble plus hypothétique que jamais, à cause des conditions posées...

Lire la critique

il y a 5 ans

YgorParizel
6
Ygor Parizel

Critique de par Ygor Parizel

Une comédie qui relève du conte de Noël, un genre typiquement américain. Le film repose essentiellement sur un déferlement de "bons sentiments" et sur le talent des comédiens. Pas extrêmement drôle...

Lire la critique

il y a 7 ans

Alligator
6
Alligator

Critique de par Alligator

Film de Noël charmant malgré quelques défauts d’abus de mièvrerie. À l'époque en effet, aux USA, Noël était encore considéré uniquement sous l’angle religieux. Le film essaie, croit-on longtemps,...

Lire la critique

il y a 4 ans

SteinerEric
7
Eric Steiner

Un peu de féérie, ça ne fait pas de mal!

Ce sympathique conte de Noël aurait inspiré Wim Wenders pour Les ailes du désir et c'est vrai que l'ange solennel incarné par Bruno Ganz dans le film allemand n'est pas sans ressembler au personnage...

Lire la critique

il y a 7 mois