Desperate housewife

Avis sur Honni soit qui mal y pense

Avatar Gizmo
Critique publiée par le (modifiée le )

Un ange vient visiter un couple en perdition. Débordé par ses occupations, le tout frais évêque Brougham (David Niven) néglige sa femme. Depuis sa nomination, il ne pense qu'à financer la construction d'une nouvelle cathédrale. Alors Julia s'ennuie, regrette leur ancienne vie, rêve devant un chapeau dans une vitrine...
L'évêque supplie Dieu de l'aider (pour sa cathédrale) et pof, l'ange Dudley lui apparaît. Alors, un ange qui a la tête de Cary Grant, on pouvait s'attendre à un peu de malice. Il y en a : des verres de porto qui se remplissent à vue d'oeil, une chaise qui reste collée au postérieur de l'évêque, des vieilles commères saoulées aux stingers, une bonne avec une fleur dans les cheveux, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Après, ça aurait pu virer grinçant aussi, parce que l'ange passe beaucoup de temps avec la femme de l'évêque, et comme il est attentionné, elle en pince pour lui, la déprimée. Mais non, on emballe tout ça avec un sermon : au lieu de faire des cadeaux, on ferait mieux de penser à ce qui ferait plaisir au petit Jésus.

Sur le thème classique de l'intervention magique qui permet de se rendre compte à quel point on a de la chance en fait, et qu'il en faut peu pour être heureux, on a vu mieux. C'est gnangnan, un peu longuet, mais pour un film de premier janvier, je laisse passer la bienpensance, et surtout je crédite du point magique pour la scène de patin à glace (notez le raccord-doublure de Cary) qui m'a mise en joie
http://www.dailymotion.com/video/xvjlip_the-bishops-wife-skating-youtube_creation
- sans parler de deux phrases de Cary en français "et surtout pas de cayenne, du paprika" (ok, là je passe pour une fétichiste) -

(pour les amateurs de curiosités, il y a eu en 1996 un remake avec Whitney-paix-à-son-âme-Houston et Denzel Washington, The Preacher's Wife, mais ça m'étonnerait qu'ils patinent)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 643 fois
16 apprécient

Gizmo a ajouté ce film à 1 liste Honni soit qui mal y pense

  • Films
    Cover Festival Cary Grant itinérant

    Festival Cary Grant itinérant

    Comme une brave petite Shirley Temple, j'ai eu une révélation : Cary est l'homme le plus drôle du monde. Personne ne porte...

Autres actions de Gizmo Honni soit qui mal y pense