Affiche Horus, prince du soleil

Critiques de Horus, prince du soleil

Long-métrage d'animation de (1968)

  • 1
  • 2

Takahata Ké Horus, tu vas voir ! (proverbe de l'ex-URSS)

Premier long metrage de Isao Takahata , co-fondateur du studio Ghibli, Horus est pour ainsi dire également le pionner de la prise de pouvoir artistique des réalistateurs face aux studios de production. Le film s'avère être résolumment mature alors que La Toei désirait qu'il soit destiné aux enfants. Dans Horus, l'unité de lieu, de temps ou de période n'est pas clairement défini, conçu comme un... Lire la critique de Horus, prince du soleil

13 4
Avatar Rano84
6
Rano84 ·

Les débuts un peu décevants des futurs fondateurs de Ghibli !!!

Premier film d'Isao Takahata, et on peut même ajouter premier film d'Hayao Miyazaki qui en est le directeur artistique, bref un futur grand talent et un futur talent de génie réunis pour cette quasi-première oeuvre commune. Futur est bien l'adjectif à employer car ce film, qui lorgne pas mal scénaristiquement parlant vers les légendes wagnériennes, est en toute franchise très bancal. Passe... Lire la critique de Horus, prince du soleil

6
Avatar Plume231
5
Plume231 ·

♫ Bonjour, je suis déçu par Horus ♫ Pourquoi? ♫ Car ça chante sans raison ♫ C'est mièvre ♫ Lalalala.

Je lui ai accordé une nouvelle chance car je n'avais pas vraiment accroché quand je l'ai vu en DVD mais il n'y a rien à faire, je n'adhère vraiment pas à ce film... Le début est pas mal mais jusqu'à la vingtième minute, dès qu'il arrive au village, ça vire au grand n'importe quoi. Les gamines et les femmes qui se mettent à chanter mais qu'est-ce qu'elles viennent faire là? On dirait que le... Lire l'avis à propos de Horus, prince du soleil

7
Avatar Ash_
5
Ash_ ·

Qui ça, vous dites ?

Le titre fait référence à l'attrait principal de cette oeuvre qui réside probablement dans l'identité de deux de ses artisans principaux. Le réalisateur tout d'abord, un certain Isao Takahata. Le directeur artistique ensuite, inconnu au bataillon en 1968 et dénommé Hayao Miyazaki. Nul doute que la majorité des personnes ayant vu le film y a été amenée par le biais de ces deux illustres membres... Lire l'avis à propos de Horus, prince du soleil

5 4
Avatar SeigneurAo
7
SeigneurAo ·

Critique de Horus, prince du soleil par Tinou

Précurseur du cinéma d'animation japonais, cette œuvre d'Isao Takahata possède tous les charmes de la vieille heroïc-fantasy, à la fois naïve et sombre. Appuyé par une animation de bonne qualité pour son âge, ce conte manichéen émerveille. Lire l'avis à propos de Horus, prince du soleil

2
Avatar Tinou
7
Tinou ·

Oeuvre séminale, mais quelque peu datée

(Revu en DVD) Premier long-métrage, très (trop?) ambitieux pour l'époque, réalisé par Takahata pour la Tôei, secondé par un Miyazaki encore tout jeune animateur. Il s'agit donc là d'une oeuvre séminale pour un tout un pan (glorieux!) de l'animation nippone. Traversé de vrais moments de grâce, le film accuse toutefois son âge pour le spectateur actuel, du fait d'un scénario décousu et d'une... Lire la critique de Horus, prince du soleil

Avatar Tibulle85
6
Tibulle85 ·

Critique de Horus, prince du soleil par MalevolentReviews

Injustement méconnu du monde occidental, ce premier long-métrage d'Isao Takahata, futur réalisateur du Tombeau des Lucioles, sort en France en 2004, soit 36 ans après sa sortie originelle, alors le phénomène Miyazaki fait encore fureur (ce dernier n'est d'ailleurs ici que directeur artistique sur le film). Il faut d'ailleurs savoir que le film a mis trois ans à se faire à... Lire la critique de Horus, prince du soleil

Avatar MalevolentReviews
4
MalevolentReviews ·

Le film ne se regarde que pour Hiruda

(Film regardé en VO) (D'ailleurs, les sous-titres écrivaient Hols, mais je préfère dire Horus) Apparemment, si je me fie à vos critiques, vous l'avez vu parce que s'était estampillé les futurs grandes têtes de Ghibli. Moi, j'ai vu aucun Ghibli. Ce film était juste sur mon VOD, et comme j'aime les dessins animés, je me suis dit regardons le. Déjà , faut dire ce qui... Lire la critique de Horus, prince du soleil

Avatar Conseildes4
7
Conseildes4 ·

Horus, prince oublié

Premier film de Isao Takahata, Hayao Miyazaki et Yoichi Kotabe, « Horus, prince du Soleil » se laisse gentiment regarder, même s’il n’excelle pas dans sa catégorie : les films animés nippons (ou manga). Je dois dire qu’il n’aura pas laissé un souvenir impérissable dans mon esprit, et à l’heure où j’écris cette critique, un ou deux mois après le visionnage, je ne me rappelle plus très bien de... Lire l'avis à propos de Horus, prince du soleil

Avatar Casse Bonbon
4
Casse Bonbon ·

La nostalgie japonnaise !

La première chose que l'on remarque lorsque l'on regarde ce film c'est qu'il y a une prédominance religieuse que ce soit dans les musiques ( qui je tiens as le dire sont pas mal, surtout le générique) , avec les cœurs la harpe et parfois une sonorité moyenâgeuse avec le tambourin les trompettes et les violons , ou bien les personnages tel que Grunvald qui fait référence au diable avec son casque... Lire l'avis à propos de Horus, prince du soleil

Avatar Yann Lorthioir
7
Yann Lorthioir ·
  • 1
  • 2