Avis sur

Hostel : Chapitre II par FRIDIGERPANE

Avatar FRIDIGERPANE
Critique publiée par le

Hostel II :

Autant Hostel premier du nom m'avait terriblement choqué , autant Hostel 2 m'aura réconcilié avec Eli Roth .

C'est simple , ce second volet est à l'opposée du premier opus tant dans son fond que dans sa forme et offre un univers totalement différent d'Hostel à tel point qu'il aurait mérité d'être l'unique film de la saga .

Le seul qu'il y a entre le premier film et celui-ci tient dans les dix premières minutes du film pour le reste c'est totalement inédit .

Hostel 2 est plus qu'une suite réussie , c'est un pur délire tant graphique que scénaristique .

Hostel deuxième du nom se dévore comme la Bande dessinée Métal Hurlant ou bien encore Joey Barr Team .

Si les situations sont bien sûr exagérées et c'est l'histoire qui veut celà , force est de constater qu'en deux ans , Eli Roth a mûrit et ne propose plus un bête :" American pie en vacance" . Plus question de jeunes boutonneux vulgaires adeptes aux sexe et à l'alcool .

Hostel 2 fait la part belle à la gente féminine et on peut y voir une certaine ode de la femme l'influence de Tarantino n'y est sans doute pas étrangère si on se fie à ses films qui la plupart du temps mettent en valeur la Femme .

Lauren German excelle dans son rôle de Beth , très professionnelle en plus d'être charmante .

La chose qui saute aux yeux dans ce film c'est également le traitement des personnages , en particulier des :" tueurs" .

C'est bien simple , Hostel 2 offre à Richard Burgi son meilleur rôle au cinéma , Todd son personnage est égocentrique et jubilatoire à souhait , son compagnon Stuart interpreté par l'excellent Roger Bart est tout simplement excellent dans son traitement et sa schizophrénie est très bien amenée tout au long du métrage .

C'est ce qui manquait véritablement à Hostel premier du nom qui se contentait d'accumuler les séquences gores et :" dégueulasses" sans aucune saveur ni finesse .

Le directeur de l'organisation chargée d'organiser ces jeux sanguinaires est charismatique et impeccable , il ne transpire pas la caricature .

La colorimétrie du film est superbe et offre des couleurs généreuses et de très beaux décors naturels .

Le scénario est cohérant et nous pouvons noter quelques répliques vraiment bien trouvées .

Nathan Barr signe une bande originale très agréable .

Soyons clair , ce n'est pas dans des valeurs morales qu'il faudra chercher le salut d'Hostel 2 encore que en creusant ce film cache une véritable critique de l'argent et de la violence .

Hostel 2 c'est le concept d'Hostel avec un scénario bien construit et des personnages travaillés .

Bien entendu le film n'est pas avare en matière de gore et une terrible scène de torture porn choquante en particulier faisant directement référence aux types de sévices prétendument exercés par Élisabeth Báthory, ayant vécu au xvie siècle et croyant au pouvoir de jouvence du bain de sang de jeunes filles vierges , est pour moi une des seules ombre au tableau de ce film qui sur le long terme pourrait devenir une référence du genre .

Verdict :

9 / 10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4401 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de FRIDIGERPANE Hostel : Chapitre II