Advertisement

Comment pondre une comédie romantique interraciale punk !?

Avis sur How to Talk to Girls at Parties

Avatar Mathias the Watcher
Critique publiée par le

Trois jeunes punks issus de Croydon (banlieue londonnienne) vont se retrouver malgré eux au milieu d’une soirée pleine d’américains néo-artistes en cherchant une after party d’un concert punk. Du moins ils pensent que ce sont des américains, parce qu’en fait, ils viennent de bien plus loin... Il s’agit d’une colonie extra-terrestre visitant la Terre pour mener à bien quelques expériences sensorielles pour répertorier comment la vie est ici. Nos trois compères vont alors vivre des expériences diverses plus marquantes les unes que les autres avant de s’enfuir de l’endroit. Une extra-terrestre (Elle Fanning) va les suivre dans un élan rebelle d’adolescente en quête de l’inconnu. Le tout va donner une comédie romantique interraciale punk dénonçant le conformisme !

Le film sort du lot par son mélange de genre et ses acteurs épatants au milieu d’un délire invraisemblable et pourtant qui ne frise jamais ni l’incompréhensible, ni l’ennui ou le trop plein.

Elle Fanning est juste incroyable en alien éperdue d’apprendre à vivre et fascinée par les choses simples de la vie, tandis que Nicole Kidman s’en donne à cœur joie en tant que leader de bande punk et fait plaisir à voir dans un rôle peu commun pour l’actrice. Alex Sharp du côté masculin joue bien le rôle du gentil émouvant de naïveté.

Mais c’est dans le mélange de styles que le film donne de la force à son récit et ne lasse jamais le spectateur perdu dans un enchainement de faits délirants menant à une romance émouvante. Passant de la comédie pure et dure à la romance, du drame existentiel au teen movie sans prétention, de la comédie musicale au récit de science-fiction, on ne voit jamais la narration perdre sa cohérence malgré ses déclinaisons stylistiques.

Le film évoque la liberté, le conformisme, la sexualité également de manière drôle et jamais gênante ou vulgaire au rythme de ses situations farfelues. La mise-en-scène intelligente le permet.

Visuellement cela aurait pu être un peu mieux. Le film a un côté low-budget difficilement camouflable, notamment dans les scènes extra-sensorielles cosmiques, mais cela reste néanmoins honorable.

Bref, une belle ode à la vie complètement décalée menant d’une scène ‘what the…’ à une autre soulignant la joie des petites choses. Et le mieux à faire, c’est d’en profiter.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 232 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Mathias the Watcher a ajouté ce film à 4 listes How to Talk to Girls at Parties

Autres actions de Mathias the Watcher How to Talk to Girls at Parties