Les Méliès et une nuits.

Avis sur Hugo Cabret

Avatar Marty Lost'evon
Critique publiée par le

Hugo Cabret, un orphelin, vit dans une gare et s'occupe à réparer et remonter des horloges. Un jour, il se fait prendre par monsieur Méliès, qui tient un magasin de jouets dans la gare...
L'amour de Martin Scorsese pour le cinéma est évident. De cet amour, on se doutait bien que Scorsese allait en imprégner son dernier film. "Hugo Cabret" est donc un film charmant, superbement réalisé et émouvant sur tous les points : de l'histoire de Hugo à celle déchue de Georges Méliès. C'est d'ailleurs quand il filme Ben Kingsley que Scorsese propulse son film vers un certain état de grâce. Un peu comme Tim Burton quand il filma Martin Landeau en Bela Lugosi dans "Ed Wood", Scorsese filme Ben Kingsley en Georges Méliès et lui donne enfin un visage digne de ce nom. Au tour de l'acteur, ensuite, de parfaitement retranscrire l'hommage du cinéaste au personnage à travers son visage. Oui, Ben Kingsley a bel et bien le plus beau rôle. Un rôle qui permet au cinéaste de prouver et d'inscrire à l'écran toute sa cinéphilie en proposant de magnifiques reconstitutions des films du pionnier magicien. Ces scènes sont les plus belles ainsi que les plus ludiques du film.
Dommage que, en tombant amoureux du personnage de Ben Kingsley, Scorsese ne délaisse par la suite trop ces petits héros. Certes, les deux interprètes sont parfaits. Asa Butterfield s'en sort remarquablement bien et Chloe Moretz est aussi excellente. Mais leur histoire paraît durant la moitié du film, bien trop statique et trop longuette pour tout à fait emporter l'adhésion. Leur récit est d'une rare noblesse, mais Scorsese semble donner la part belle de son film aux adultes. Ainsi, à part Kingsley, le réalisateur préfère filmer les gaffes de Sacha Baron Cohen, ainsi que les autres habitués de la gare. Ce n'est pourtant pas faute d'essayer de rendre ses enfants intéressants. Mais leur aventure touche moins que celle de Ben Kingsley, déjà passée, juste reproduite dans un flash-back. La musique signée Howard Shore, quant à elle, est très belle, mais est trop omniprésente pour se laisser écouter avec bonheur. Sur plus de deux heures de film, le résultat se retrouve alors si beau qu'il en est épuisant. Ce n'est pas la première fois cette année qu'une telle sensation se manifeste. N'est-ce pas "Tintin" et "Protocole Fantôme" ?
Le film de Scorsese est donc un très bel hommage au cinéma, et à son pionnier de la fiction, Georges Méliès, qui a enfin son propre visage sur grand écran sous les traits de Ben Kingsley. Sa prestation est déjà inoubliable. Ce gros film ne plaira sans doute pas à tout le monde. Mais son récit et son message sont si sincères qu'il est difficile de ne pas vraiment tomber sous le charme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 227 fois
Aucun vote pour le moment

Marty Lost'evon a ajouté ce film à 1 liste Hugo Cabret

Autres actions de Marty Lost'evon Hugo Cabret