Tutti Frutti

Avis sur Huit et demi

Avatar STEINER
Critique publiée par le

A l’opposé d’un Francois Truffaut rendant hommage au cinéma avec la « nuit américaine », 8 1 /2 de Federico Fellini n’est pas placé sous le signe de l’amabilité mais sous celui de la dérision. Mastroianni est ce metteur en scène qui, lors d’une cure thermale, réfléchit sur son art.Et qui retrouve du coup, le corps dans l’eau, des souvenirs de son enfance, de sa vie personnelle et professionnelle. Insolite, cette fable considérée généralement comme une œuvre charnière dans la filmographie du génial italien a pu faire parfois penser à des écritures autobiographiques aussi prestigieuses que celle de James Joyce, Luigi Pirandello, voire Kafka.Le vie est-elle un film ? Comment filmer la vie ? Où est le cinéma ? Ou nous situons nous par rapport à cet art ? Une caméra élégiaque aux effets un peu redondant parcours avec gourmandise et sans transition ces questions fondamentales en les illustrant par les traditionnelles figures oniriques du cineaste.On est néanmoins en droit de trouver ce solipsisme un peu vain et, à défaut d’y trouver les fulgurances d’œuvres majeures tel « Fellini Roma » ou « Amarcord », l’inspiration patine et le récit tourne un peu trop souvent à vide.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 126 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de STEINER Huit et demi