Affiche Huit heures de sursis

Critiques de Huit heures de sursis

Film de (1947)

  • 1
  • 2

Chemin de croix

Jusqu'où doit-on aller pour défendre sa cause ? La fin justifie-t-elle toujours les moyens employés, même les pires ! Et la morale dans tout ça ? Avant de montrer un monde en pleine désillusion, où la morale est en berne, dans "The Third Man", Carol Reed aborde le conflit moral qui assaille les défenseurs d'une cause politique, en l'occurrence celui des indépendantistes irlandais, dans "Odd Man... Lire la critique de Huit heures de sursis

24 7
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Demandes à la souricière.

Deux ans avant son célébrissime Troisième homme, Carol Reed explore déjà la trajectoire contrariée d’un homme dans la ville. Mais, à l’inverse des ruines ostentatoires de Vienne, c’est ici les bas-fonds de Belfast qui vont composer son imposant décor. Étrange trajectoire que celle du personnage interprété par James Mason,... Lire l'avis à propos de Huit heures de sursis

15
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Un miroir brisé irlandais

Odd Man Out nous montre un petit groupe d'indépendantistes en Irlande du Nord dont le chef est sorti de prison il y a peu de temps. Ce dernier, idéaliste, est cependant confronté à la nécessité de renflouer leur finance pour continuer à véhiculer leurs messages politiques, il organise donc un rapide braquage au cours duquel il se fait tirer dessus, pour se défendre il tire lui aussi et... Lire la critique de Huit heures de sursis

11 7
Avatar Cmd
8
Cmd ·

L'homme qui s'était égaré

Après l'excellent "The third man" je m'attendais à passer un autre grand moment. Malheureusement la magie n'a pas opéré à nouveau. Ce polar m'a surtout intéressé pour l'aspect esthétique. De belles ombres, de beaux décors. Le découpage est rythmé, dynamique, efficace. Les scènes d'action sont bien filmées pour la plupart ; pas très convaincu par cet affrontement avec le policier qui sera le... Lire l'avis à propos de Huit heures de sursis

2
Avatar Fatpooper
6
Fatpooper ·

Critique de Huit heures de sursis par Alligator

Je le confesse : je ne connais pas Carol Reed, je n'ai pas vu sa pièce maîtresse. Aussi est-ce avec grand plaisir et surprise que je découvre un film alerte, avec une réalisation très soutenue, dotée de décors parfois grandioses, d'une photographie remarquablement nette et acérée mais jouant également avec les ombres et lumières de la nuit de manière grandiose. Ce qui m'a émerveillé plus que... Lire l'avis à propos de Huit heures de sursis

2
Avatar Alligator
7
Alligator ·

Un homme à part.

Bien que consacré par ses pairs (Oscar à la clé pour Oliver) et qu'il ait eu une très longue carrière, Carol Reed est considéré comme l'homme d'un seul film, Le troisième homme, dont d'ailleurs on attribuait le mérite à Orson Welles ! C'est oublier qu'il a réalisé un autre grand film, peu de temps auparavant, et qui est sans nul doute son chef-d’œuvre ; Huit heures de sursis. Le film... Lire l'avis à propos de Huit heures de sursis

Avatar Boubakar
9
Boubakar ·

Un film débordant d’humanité et de poésie, des acteurs formidables et une photographie magistrale.

Deux ans avant le mythique « The Third Man« , Carol Reed réalise l’un de ses tous meilleurs films : « Odd Man Out ». Eclipsé par le triomphe de « The Third Man », il est pourtant regrettable de ne pas donner à ce thriller existentiel l’attention qu’il mérite. L’action se déroule sur un temps limité (huit heures). Temps qui sépare les derniers préparatifs d’un casse du dénouement de... Lire l'avis à propos de Huit heures de sursis

Avatar nbotti
10
nbotti ·

Balloté

C'est le jeu L.A. Noire qui m'a donné envie de voir ce film qui traîne depuis une éternité chez moi. J'aime beaucoup le titre original (le français raconte un peu la fin du film...), James Mason est une acteur que je trouve fantastique, je ne suis pas un admirateur de Carol Reed, mais bon j'attendais quand même beaucoup de ce film. Et franchement je me suis un peu ennuyé tout du long.... Lire la critique de Huit heures de sursis

1
Avatar Moizi
6
Moizi ·

Critique de Huit heures de sursis par Johannes Roger

Un des rares films de l'époque à se dérouler dans le contexte de la révolution irlandaise. Carol Reed filme Belfast comme il filmera Vienne dans le « 3eme homme », en utilisant un style inspiré de l'expressionnisme allemand ; cela afin d'amplifier l'angoisse que l'on peut ressentir devant la fuite du héros, mortellement blessé dans une ville hostile, où ils croisera des personnages plus ou moins... Lire l'avis à propos de Huit heures de sursis

1
Avatar Johannes Roger
8
Johannes Roger ·

Deux heures de beau cinéma

Un très bon film, assez dur et presque désespérant par moment mais étonnamment entouré d'un univers un peu magique, et une mise en scène très pure, très profonde. Les personnages sont magnifiques, interprétés par de superbes acteurs, avec en tête James Mason. Un vrai beau moment de cinéma. Lire l'avis à propos de Huit heures de sursis

1
Avatar Caine78
7
Caine78 ·
  • 1
  • 2