UNE SUITE CRUELLE MAIS JOUISSIVE

Avis sur Hunger Games - L'Embrasement

Avatar Edgar Lagachette
Critique publiée par le

Le premier opus s'était terminé avec la victoire triomphante des deux jeunes héros, Katniss Everdeen, et Peeta aux Hunger Games, qui étaient parvenus à renverser un système établi depuis des années. Alors que le règlement stipule qu'il ne doit rester qu'un survivant sur les 24 boucs émissaires tirés au sort dans les 12 districts, les deux jeunes gens du District 12 ont réussi à faire changer au dernier moment ce règlement strict et archaïque.
En effet, alors qu'ils n'étaient plus que tous les deux, ils ont préféré une mort commune que de s'entretuer et ont ainsi projeté de manger des baies empoisonnées. Pris de panique, les organisateurs des Hunger Games les ont stoppé au dernier moment en leur annonçant qu'exceptionnellement, les deux pourraient l'emporter. Une nécessité pour les organisateurs qui ne pouvaient pas se permettre de voir des Hunger Games sans vainqueur, mais cette nécessité n'est pas sans danger pour le Capitole qui voit en cette double victoire un aveu de faiblesse de sa part.
Dans une dictature jusque là à peu près bien contrôlée, le geste des deux faux amoureux redonne espoir à des populations concentrées dans des districts qui n'avaient jusque là aucune foi en un quelconque avenir.

Dans ce second opus, on retrouve donc nos deux héros quelques mois plus tard encore traumatisés par une expérience aussi cruelle qu'inhumaine qui n'a pas dit son dernier mot. À l'aube de la tournée des vainqueurs qu'ils doivent effectuer à travers les 12 districts, ils sont partagés entre peur et dégoût envers cette société qui est la leur.
C'est ainsi que telles des marionnettes, ils vont se retrouver baladés de district en district et se rendre compte de l'influence qu'a eu leur victoire sur les populations. Les deux jeunes gens verront ainsi que chaque geste ou mot de Katniss est scruté et qu'elle est l'allumette d'un feu de rebellion qui ne demande qu'à s'embraser.
Ils vont ainsi être contraints à suivre le protocole écrit par leurs mentors en lisant à la lettre les discours qu'on leur a préparés de peur d'attiser cette rébellion en pleine formation.
Le président Snow apprécie peu ce mouvement qui va à l'encontre de l'autorité du Capitole : il compte y mettre fin aidé par son nouveau Haut Juge. C'est ainsi qu'il décide que les 75ème Hunger Games seront ceux de l'expiation qui réuniront tous les anciens vainqueurs. Un moyen de replonger Katniss et Peeta au sein de ce monde cruel et ainsi de mettre fin à tout espoir de rébellion dans les districts. De nouveaux jeux sont donc en préparation, mais cette fois-ci, tous les meilleurs survivants sont réunis, et nul doute que le sang va couler à flots.

[...]

Ce nouveau chapitre de la saga est donc beaucoup plus abouti que son prédécesseur et est annonciateur d'un dernier chapitre (divisé en deux films comme c'est désormais la coutume), encore plus explosif. La saga permet désormais aux films pour "young adult" de prouver qu'ils peuvent allier spectacle grand public avec un minimum de réflexion sur la société actuelle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 185 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Edgar Lagachette Hunger Games - L'Embrasement