Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

'Mettre sa nuit au grand jour' J. Cocteau

Avis sur I Am Not Your Negro

Avatar forêt fantôme
Critique publiée par le

Indispensable doc qui analyse le racisme en confrontant la réflexion de James Baldwin, écrivain et activiste, au cinéma américain.

Un film clair et brillant qui nous rappel que le réel n'est qu'un mot; la réalité a toujours pour structure la fiction. Continuer à travailler sur l'informulé, passer de l'ignorance obscure à la vérité lumineuse, c'est un peu le projet depuis la nuit des temps pour notre espèce. Une vraie dialectique à la star wars, à l'origine platonicienne et par delà bien et mal. Mais ce travail est teinté d'un manichéisme puritain loin de la sagesse de l'antiquité. Le film s'interroge: est-ce qu'on ne rejouerait pas ce duel absurde entre Caucasiens (blanc, pur, donc a fond dans son bon droit ethnocentré, bref on connait ces saloperies de race élue) et Afro, l'incarnation de l'autre, de la difference, de l'inconnu, bref de son double (Diabolo, en latin, ça vous rappelle quelque chose?). Raoul Peck fait un travail de fond captivant en débroussaillant un thème difficile et rebattu en nous tendant le mirroir du cinéma, et c'est un coup de poker réussi. Violence symbolique, domination de classe, analyse de films, sans jamais tomber dans le doc pédago universitaire conçu pour impressionner à peine trois collègues surdiplomés à la Sorbonne, petite plongée dans la mauvaise conscience socio-culturelle fondatrice occidentale.

Trouver le courage de " Nuire à sa bêtise", comme disait Nietzsche à propos de la philosophie...avec Baldwin aux commandes, on est invité comme rarement à se remettre en question, et à réaliser que nos préjugés les plus dangeureux sont ceux que dont nous n'avons même pas encore conscience nous-même. Ce serait trop facile ma pov lulu.

Un voyage humaniste passionant, une vraie joie de cinéphile.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 67 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

forêt fantôme a ajouté ce documentaire à 2 listes I Am Not Your Negro

  • Films
    Affiche I Am Not Your Negro

    Top Films 2017

    Les films qu'il fallait voir en 2017. Evidemment j'en une liste de films pas encore vus à rattrapper, en priorité : Pour le...

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2017

    Les meilleurs films de 2017

    Avec : I Am Not Your Negro, Rodin, Argent amer, The Lost City of Z,

Autres actions de forêt fantôme I Am Not Your Negro