D'après Asimov ?

Avis sur I, Robot

Avatar Fr3d0
Critique publiée par le

A la place d'une longue critique du film, une citation d'Isaac Asimov
______

Dans les années 1920, la science-fiction devenait pour la première fois une forme d'art populaire en échappant à la tradition du tour de force exécuté par un maître occasionnel comme Verne ou Wells. Des magazines exclusivement consacrés à la science-fiction firent leur apparition sur la scène littéraire en même temps, bien entendu, que des "auteurs de science-fiction".

Et l'un des thèmes¬-clés de la science-fiction était l'invention d'un robot – que l'on décrivait généralement comme une créature de métal sans âme et dépourvue de toute faculté d'émotion. Sous l'influence des exploits bien connus et du destin ultime de Frankenstein et de Rossum, une seule trame semblait désormais possible à l'exclusion de toute autre : des robots étaient créés et détruisaient leur créateur ; des robots... etc.

Dans les années 1930, je devins lecteur de science-fiction et je me lassai rapidement de cette histoire inlassablement répétée. Puisque je m'intéressais à la science, je me rebellais contre cette interprétation purement faustienne de la science.

Le savoir a ses dangers, sans doute, mais faut-il pour autant fuir la connaissance ? Sommes¬ nous prêts à remonter jusqu'à l'anthropoïde ancestral et à renier l'essence même de l'humanité ? La connaissance doit-elle être au contraire utilisée comme une barrière contre le danger qu'elle suscite ?

En d'autres termes, Faust doit affronter Méphistophélès, mais il ne doit pas nécessairement être vaincu par lui.

Les couteaux sont munis de manches pour qu'on puisse les manipuler sans danger, les escaliers possèdent des rampes, les fils électriques sont isolés, les autocuiseurs sont pourvus de soupapes de sûreté - dans tout ce qu'il crée, l'homme cherche à réduire le danger. Parfois, la sécurité obtenue est insuffisante en raison des limitations imposées par la nature de l'univers ou la nature de l'esprit humain. Néanmoins, l'effort a été fait.

Considérons un robot simplement comme un dispositif de plus. Il ne constitue pas une invasion sacrilège du domaine du Tout-Puissant, ni plus ni moins que le premier appareil venu. En tant que machine, un robot comportera sûrement des dispositifs de sécurité aussi complets que possible. Si les robots sont à ce point perfectionnés qu'ils peuvent imiter le processus de la pensée humaine, c'est que la nature de ce processus aura été conçue par des ingénieurs humains qui y auront incorporé des dispositifs de sécurité. La sécurité ne sera peut-être pas parfaite. (Mais la perfection est-elle de ce monde ?) Cependant elle sera aussi complète que les hommes pourront la faire.

Pénétré de tous ces principes, je commençai, en 1940, à écrire des histoires de robot de mon cru... Jamais, au grand jamais, un de mes robots ne se retournait stupidement contre son créateur sans autre dessein que de démontrer pour la énième fois la faute et le châtiment de Faust.

Sottises ! Mes robots étaient des machines conçues par des ingénieurs et non des pseudo-humains créés par des blasphémateurs. Mes robots réagissaient selon les règles logiques implantées dans leurs "cerveaux" au moment de leur construction.

Je dois avouer que lors de mes premiers essais, j'avais parfois tendance à considérer le robot un peu comme une sorte de jouet. Je me le représentais comme une créature entièrement inoffensive, uniquement préoccupée d'exécuter le travail pour lequel elle avait été conçue. Le robot était incapable de causer le moindre préjudice aux hommes, il servait de "souffre-douleur" aux enfants, tandis que nombre d'adultes - victimes d'un complexe de Frankenstein (comme je l'appelle dans certains de mes récits) - voulaient à tout prix considérer ces pauvres machines comme des créatures mortellement dangereuses.

Extrait de la Préface de "I, Robot" (le livre pas cette merde de film)

______

Si vous retrouvez ça dans le film, vous avez de la chance.

Pour moi c'est simple :

Film ===> POUBELLE

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3102 fois
46 apprécient · 17 n'apprécient pas

Fr3d0 a ajouté ce film à 1 liste I, Robot

Autres actions de Fr3d0 I, Robot