👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Avec la planche à billets qu'est Hollywood, peu d'acteurs sont prêts à tout pour repousser les limites du spectacle et de la performance. Joaquin Phoenix fait partie de cette minorité.

Après avoir surpris avec une couronne de laurier et la guitare de Johnny Cash, le brave homme revient. Il est d'autant plus brave qu'il ne s'agit pas ici d'un film mais d'un documentaire pour lequel le détenteur de l'oscar du meilleur acteur a choisi de faire de sa vie le théâtre d'un gigantesque canular.

Le spectateur suit un comédien à la stature planétaire qui décide de bluffer sa communauté en déclarant prendre sa retraite pour devenir un rappeur raté. C'est avec des kilos en trop et des cheveux en bataille que le novice fait son entrée dans ce milieu ultra sectaire. Et sa farce fait mouche. On sourit devant les yeux effarés des journalistes ou devant le manque de second degré des animateurs télé. On est peiné lorsque l'on voit la descente de cette vedette face aux moqueries et aux insultes. Il faudra se rappeler que l'oeuvre est fictionnelle tant certaines séquences sont réussies.

A travers cette pirouette pertinente, Phoenix critique violemment la célébrité, l'opinion publique et la télé réalité. Seul un brin de redondance est à déplorer durant la projection. Lorsque la pellicule s'achève, rien à faire sinon saluer la passion qu'a l'acteur pour son métier : elle aussi, est toujours là.
JulianDesjardin
7
Écrit par

il y a 9 ans

1 j'aime

I'm Still Here
LeBlogDuCinéma
10

Le projet fou de deux potes qui ont voulu ébranler d'une seule secousse et sans aucune rancune le to

I'm Still Here est le projet fou entre un acteur immensément talentueux et couillu et un réalisateur qui l'est tout autant : Joaquin Phoenix et Casey Affleck. Pour situer les faits, en 2008 le...

Lire la critique

il y a 10 ans

17 j'aime

I'm Still Here
Narcolibri
8

Manipulateur précoce

Ok, ce film t'intéresse depuis des mois, tu le vois enfin, tu es content. Une seule salle (en Ile de France) le projette: UGC ciné cité les Halles. Mais tu te demandais s'il s'agissait d'une fiction...

Lire la critique

il y a 11 ans

15 j'aime

2

I'm Still Here
мс³
10

Le Phoenix barbu......une nouvelle race ?!

Un faux-documentaire absolument passionnant, Joaquin Phoenix au plus bas, il décide de quitter le cinéma pour se consacrer à la musique mais dur dur d’être pris au sérieux, peu à peu il devient le...

Lire la critique

il y a 8 ans

12 j'aime

Immunity
JulianDesjardin
10
Immunity

Invincible.

Une fois assoupi, l'arbitraire des chimères du sommeil fait son office. Il fait jaillir dans la tête de l'endormi, du bon ou du mauvais. Il ne lui demande pas son avis. Il le laisse désorienté...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

2

6 Feet Deep
JulianDesjardin
8
6 Feet Deep

Éloge funèbre.

En 1994, Biggie Smalls se dit prêt à mourir tandis que Common attend sa résurrection. Des souhaits qu'auraient pu exaucer sans difficultés la clique démoniaque de Gravediggaz. Ils ne rappent pas sur...

Lire la critique

il y a 8 ans

13 j'aime

2

L'Étranger
JulianDesjardin
8
L'Étranger

Etranger, oui, mais pour qui?

Pour le monde qui l'entoure, Meursault semble être un étranger. Il est perçu comme un être bizarre, taciturne et insensible. Une personnalité intrigante qui va d'abord lui attirer quelques amitiés...

Lire la critique

il y a 8 ans

9 j'aime

1