La Pologne en noir et blanc / album de famille ?

Avis sur Ida

Avatar Thekla-Loubianka
Critique publiée par le

Je suis une cinéphile qui aime qu'on lui raconte de bonnes histoires et qu'on la manipule intelligemment. Je suis assez rarement sensible et ne connais pas grand'chose aux techniques et aux termes adéquats. Mais là... si !
Le noir et blanc et toutes les nuances de gris, définitivement, c'est toujours plus efficace que les couleurs mal utilisées (pas vu une maîtrise me parlant aussi bien depuis... Jarmush et "Stranger than paradise"). Et les cadrages, ici, on ne peut pas y échapper. Tellement de plans feraient des photos magnifiques à eux seuls... Et rien d'esthétisant, le but n'est pas là, je ne crois pas, mais d'instaurer une atmosphère et un point de vue.
Les périodes passées, on se les imagine souvent en noir et blanc, cela accroît la distance, et l'iconographie nous les a présentées ainsi.
Mais je suis allée en Pologne, voyages de mémoire plus que de tourisme, et j'ai ressenti cette platitude et cette immensité qu'ont là-bas les paysages. Et encore de nos jours, c'est un pays triste, où les écoliers en rangs sont silencieux et où les passants sourient peu...
On peut accuser qui l'on voudra, et des coupables de cette pesanteur sont bien identifiés dans "Ida" : guerre, communisme, alcoolisme, religiosité, déni, refoulement. Avec pour dramatique issue la mort ou l'enfermement, juste avec une pincée de choix, d'espoir, de lumière, de musique...
C'est ce que j'en ai conclu également, sur place. Certains assument, se questionnent, font de l'art et de la musique pour sauvegarder ce qui peut encore l'être. En cela ce film est une belle réponse.
C'est un road movie, une quête, un secret de famille, un film sur la guerre, la vengeance. C'est un film de femmes, l'une au pas de la porte de son avenir, l'autre au bord de la fenêtre de son passé. Ensemble, elles sont superbes de différence et de complicité. Mentionner la performance des actrices est inutile car évident, elles "crèvent l'écran".
On reste hanté(e) à vie par "Ida" (et Wanda, la tante). On y revient, on y reviendra, car au-delà des questionnements universels, chacun(e) y trouve matière à réfléchir, s'émouvoir, avancer...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 675 fois
41 apprécient · 2 n'apprécient pas

Thekla-Loubianka a ajouté ce film à 5 listes Ida

Autres actions de Thekla-Loubianka Ida