Affiche Il était une fois dans l'Ouest

Critiques de Il était une fois dans l'Ouest

Film de (1968)

Eros et Thanatos

(Ne pas lire cette interprétation si le film n'a pas été vu) Je me suis demandé si je pouvais partir sur une interprétation, je ne dirai pas que le film est parfait, les quatre acteurs principaux hallucinants et charismatiques, et que cette oeuvre bénéfice d'une de plus belles bandes sonores de l'histoire du cinéma, bref, que nous avons affaire là à un chef d'oeuvre, non, tout cela vous le... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

184 56
Avatar Ochazuke
10
Ochazuke ·

How the West was done

Songeons que ce film n’aurait pas dû voir le jour : après la Trilogie du dollar, Sergio Leone estime en avoir fini avec le western et se prépare à son grand projet, Il était une fois en Amérique. Arrivé sur le Nouveau Monde, on... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

85 39
Avatar Sergent Pepper
10
Sergent Pepper ·

Un train peut en cacher des pétoires

Paysages grandioses, acteurs magnifiques, scénario aux petits oignons, musique emblématique, une scène d'introduction légendaire qui justifie à elle seule le statut culte de cette pellicule. Il était une fois dans l'Ouest est un pur chef d'oeuvre, peut être moins jouissif que Le bon, la brute... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

102 8
Avatar Hypérion
10
Hypérion ·

« You gotta learn not to push things ! »

Et dire que Cinecitta est en danger ! Car c’est dans ces célèbres studios italiens qu’ont été réalisées les scènes d’intérieur de ce chef d’œuvre qu’est Once upon the time in the west. Un chef d’œuvre en effet, n’ayons pas peur des mots. Les comédiens sont tous excellents, à commencer par Jason Robards, impressionnant. Et puis il y a la sublime Claudia Cardinale, sa belle chevelure, son joli... Lire la critique de Il était une fois dans l'Ouest

102 14
Avatar socrate
10
socrate ·

Oraison funèbre.

Alors que ses confrères s'emploient encore à singer son style avec plus ou moins d'éfficacité, le maestro Leone, lui, passe à la vitesse supérieure, délaissant le côté purement fun de sa trilogie du dollars pour un projet bien plus ambitieux, superbe hommage aux grands maîtres du genre. Au son d'une partition flamboyante et lyrique signée Ennio Morricone, Sergio Leone met en scène la mort de... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

49 5
Avatar Gand-Alf
10
Gand-Alf ·

Le cowboy fantastique.

Il y a dans « Il était une fois dans l'Ouest » tout ce qu'il me faut pour prouver à qui ce soit que la profondeur d'un homme ou d'une femme, d'une histoire passée ou à venir, ne réside pas dans la quantité de choses qui est dite, mais dans ce qui se dégage de chaleur humaine, de ce contexte crédible où les constructions de chemins de fer laissent entrevoir la chevauchée crépusculaire des... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

77 4
Avatar Eren
10
Eren ·

Il était une fois le Cinéma.

Tu sais, pour changer, aujourd'hui je ne vais pas faire ma Dalida, je vais te parler droit dans les yeux. « Il était une fois dans l'Ouest » n'est pas seulement le plus grand western de tous les temps de l'univers mon pote, c'est pas loin d'être en sus, le film parfait. Et me traiter de « coyote à foie jaune » ne changera rien, tiens le toi pour dit mon ami. Déjà la grande idée de Sergio... Lire la critique de Il était une fois dans l'Ouest

125 13
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·

La vengeance est un plat qui se mange froid

L’harmonica est un élément indispensable dans l’imaginaire du cow-boy solitaire arpentant les grandes plaines de l’Ouest américain. Dans Il était une fois dans l’Ouest, cet instrument est le compagnon du héros dont, à l’instar de Clint Eastwood « le Manchot » dans Et... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

41 4
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

Jill's America

Je ne ferai pas ici une critique "technique" du film. Vu le nombre de critiques, d'autres l'on fait avec beaucoup plus de talent que moi....On sait que Leone a un sens de l'esthétique hors du commun et n'a pas son pareil pour cadrer les visages. Rien que la scène de l'arrivée à la gare de Jill est splendide : On la suit descendant du train son magnifique sourire aux lèvres, le regard plein... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

42 10
Avatar Kowalski
10
Kowalski ·

Critique de Il était une fois dans l'Ouest par Mickaël Barbato

Voilà le film le plus définitivement contemplatif qu'on puisse voir. Leone, tout comme Kubrick, était un cinéaste de l'esthétique. Ce sens peu commun, voir en désuétude de nos jours, allié à son amour du surréalisme, tout ça bonifié par un Technicolor à tomber à la renverse et on obtient déjà une fable. Seulement, Leone signe surtout là son film le plus sombre, pas du tout nihiliste, mais qui... Lire l'avis à propos de Il était une fois dans l'Ouest

80 5
Avatar Mickaël Barbato
10
Mickaël Barbato ·