Imitation Game, a beautiful mind : réhabiliter l’homme et non le scientifique

Avis sur Imitation Game

Avatar Coraline_PASSET
Critique publiée par le

Porter à l’écran le destin tragique d’un homme, oublié par la société pendant plus de 50 ans, voilà l’objectif que Morten Tyldum s’est ici donné. Ignoré pour la cause (inter)nationale dans un premier temps – la paix n’a pas de prix – le travail de Turing a été passé sous silence très longtemps. Pire, l'homosexualité d'un homme lui a valu d’être mis à l’écart de la société, malgré l’apport inestimable de son travail.
Ou quand la cause nationale et la défense des bonnes mœurs viennent étouffer un esprit brillant . Quel matériau rêvé pour un biopic.

Un film sur un homme de génie, « sauveur » de l’humanité devenu paria de la société pour cause d’homosexualité, voilà l’image que j’avais d’Imitation Game a priori.
Mais limiter la démarche soutenue ici à la description extraordinaire de la vie d’un homme tout aussi extraordinaire serait un constat bien réducteur. Oui, il est tentant de qualifier ce film de lisse ou de reprocher à son réalisateur de ne pas aborder la dimension scientifique avec rigueur - le décryptage d’un langage codé ayant permis de faire gagner approximativement deux ans de guerre – mais n’est-ce pas tout simplement se tromper de combat ?
Celui qui s'attend à voir un traitement scientifique d’une problématique compliquée ou qui espère découvrir précisément comment on décode un langage changeant dans tout sa finesse s'illusionne. Qu’il abandonne tout espoir maintenant -ce n’est pas ce qu’il pourra trouver dans cette œuvre - ou qu’il n’aille pas voir Imitation Game, il sera déçu.
Par contre, celui qui s’interroge sur les causes de l’oubli d’un homme, de l’enterrement de son travail pendant plus de 50 ans, celui qui se questionne sur la personne que l’on a oublié si longtemps trouvera ici des réponses plutôt bien pensées et formidablement écrites.

Je dis merci à Tyldum de réussir à réhabiliter un homme sans en faire un surhomme. Face à une réalité aussi surprenante (œuvrer pour l’humanité ne donne aucun passe-droit), il aurait été tentant de faire l’apologie d’un génie scientifique et de ses exploits - Turing face au reste du monde. Il n’en est rien et c’est là pour moi toute la réussite du travail mené ici. On découvre un homme ayant mis sa vie au service d’une cause qui le dépasse sans se soucier de l’impact que cela aurait sur lui ou sur certaines personnes isolées, proches ou non. Son unique but était de comprendre et de donner du sens aux choses de la vie. Alors oui, on plonge souvent dans ses souvenirs, oui c’est une allusion bien maigre à son passé scientifique mais cette narration n’avait pas cette vocation d’après moi. L’histoire de la vie de Turing n’est pas celle d’un génie mais celle d’un homme que l’on a mis bien longtemps à respecter. Ce n’est pas une machine à décoder (même si avoir une longueur intellectuelle d’avance peut rendre un brin asocial). Triste ironie que d’avoir combattu le nazisme et d’être condamné à la discrimination homosexuelle. Triste ironie également de servir l’humanité et de mourir seul. Des questions de rapport au monde, à la société, en aucun cas des réponses précises sur un apport scientifique. Et merci bien, je suis plutôt rassurée qu’un biopic ne joue pas le rôle d’un documentaire scientifique et technique.

Par conséquent, à ceux qui trouvent ce biopic trop bien-pensant et romancé à souhait, j’ai envie de répondre que le but d’un tel film est, selon moi, de donner à voir au plus grand nombre. Il est sans prétention scientifique, moralisatrice. Son mérite est de montrer, simplement, comment l’inexplicable a été possible et finalement accepté aussi longtemps par celui qui en a été victime. On découvre les éléments personnels de la vie d’un homme dont on a retenu bien souvent, grâce au travail de l’histoire, uniquement le travail scientifique.

Enfin, selon moi la réussite ultime de cette œuvre se situe dans le parfait équilibre de scénario, de jeu et de réalisation. Une adaptation aboutie donc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 338 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Coraline_PASSET Imitation Game