A threesome with God

Avis sur Immortel (ad vitam)

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Il faudra un jour que je me décide à lire cet auteur. Je pense que ses histoires fonctionnent mieux en BD. Il y a en effet de gros problèmes de narration par rapport à ce médium ci.

En fait, Enki arrive à rendre une ambiance étrange, mais par contre il ne raconte pas grand chose. Bon il y a bien des messages ça oui, les convictions de l'auteur transparaissent, mais au point de vue strictement narratif, il n'y a pas d'histoire. On peut résumer le film ainsi : des gens qui parlent. L'action est la plupart du temps inexistente, et les rares conflits se résolvent souvent comme par magie. Pourtant, en soi, ce qu'il se passe est hautement intéressant ; ce dieu qui a besoin d 'une enveloppe charnelle pour survivre, ce n'est pas rien. Hélas, c'est l'impression que donne le traitement.

Sinon, l'auteur arrive à placer sa caméra de façon correcte la plupart du temps, même si on ne le sent pas aussi à l'aise qu'avec les vignettes personnalisables d'une bande dessinée, du coup certains cadrages semblent manquer de souffle. Mais bon, ça passe. En ce qui concerne les effets spéciaux, il était nécessaire d'instaurer un décalage visuel entre les humains et les autres. C'est juste dommage que le graphisme ne soit pas encore au point comme on pourrait le faire aujourd'hui ; les visages sont trop froids et manquent de détails. Du reste, j'ai été convaincu : BO, acteurs, univers, ...

Bref, le gros défaut réside donc dans le scénario qui ne convainc pas sur un écran. Néanmoins, le film m'a donné envie de découvrir les bandes dessinées, certainement plus riches et complètes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 868 fois
5 apprécient

Autres actions de Fatpooper Immortel (ad vitam)