Superman est Bruce Willis

Avis sur Incassable

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Quand on pense super-héro et année 2000, on pense 3 choses. La première est le film Batman et Robin qui a carrément enterré le genre pendant un temps; la seconde est le film Blade qui était le seul concurrent direct crédible à Buffy et la 3e , le film X-Men sorti cette année-là et qui est devenu un film culte. Cela dit est sorti de presque nulle part ce film Incassable, réalisé par un réalisateur qui a surpris son monde l'année précédente grâce à Sixième Sens, et avec comme personnage principal Bruce Willis. Ce film possède 2 particularités. La première réunir pour la 3e fois le tandem Willis/Jackson qui a fait les beaux jours d'Une Journée en Enfer, le 2e être le premier film de super-héro des années 2000 inspiré du mythe des super-héros (dont les héritiers actuels restent Chronicle de Josh Trank et Super de James Guns). Qu'en est - il du film 15 ans plus tard ! Un must comme d'habitude !

Un film de super-héro aux accents de thriller

Ce film est un thriller psychologique sur un homme qui découvre qu'il est invulnérable. Même si le pitch de départ n'est pas super recherché, tout est conçu afin que David Dunn essaye de comprendre son don. Shyamalan installe une bonne ambiance de thriller, tout en mélangeant certains codes des films de super - héro, à savoir, l'aspect mystérieux et le contraste des personnages principaux. Il y a aussi certains gimmicks déjà utilisés dans 6e Sens comme la narration hors champ d'Elijah Price et aussi le twist ending. On trouve aussi un rythme assez lent pour bien raconté une histoire, mais là où dans d'autres films, cela peut être considéré comme un défaut, ici c'est une qualité. En effet, le rythme lent permet de bien poser le cadre et de bien se familiariser avec l'histoire et les personnages, sans pour autant ignorer les scènes d'actions (ok, il n'y en a pas des masses, car ce ne sont pas elles qui font l'histoire). Mais plus que la réalisation en lui-même, ce sont les personnages qui ici sont bien traités.

John et Zeus face à face

Le premier rôle est dévolu à Bruce Willis. Il joue le rôle de David Dunn. Il faut reconnaître qu'il joue particulièrement bien le personnage. En effet, il joue le rôle d'un père de famille, gardien de sécurité d'un stade, qui redécouvre un don qu'il ne pensait pas avoir. Découvert par accident, il va s’interroger sur son propre existence et ne sera pas aidé par sa famille (la mère refusant de croire et le fils voulant révéler le héro qui sommeillait en lui). Il se montrera à la fois intrigué et sceptique par rapport à Elijah Price, qui n'aura de cesse d'envahir son existence mais avec qui il nouera jusqu'au dénoument une relation d'amitié . De plus, quand il comprendra ce qui lui arrive, tel Superman utilisera ses dons pour les mettre au service des autres. Cela dit, quand la vérité éclatera tout va basculer pour lui.

Elijah Price (Samuel L. Jackson) est l'antithèse parfaite de David. Souffrant d'ostéogenèse imparfaite, il se donnera la mission de l'aider à comprendre et à accepter son don. Il est misanthrope, seul et attire la pitié. Mais il se révèle être une personnage plus complexe qui veut à tout prix exister à travers Dunn. D'ailleurs la révélation à la fin lui attribuera une dimension différente et vraiment incroyable.

Audrey Dunn et le fils Joseph (Robin Wright et Spencer Treat Clarcke) sont de bons personnages témoins. Épouse et fils de David, ils symbolisent les 2 facettes du spectateur. La première représente celle qui ne croit pas aux super-héros et la seconde qui veut y croire. Audrey veut à que sa famille ait une vie aussi normale que possible depuis l'accident et David veut que son père soit le héro dont il peut en être fier. Finalement, David contentera les 2 parties vers la fin en se comportant en mari responsable

En une scène toute simple et silencieuse, David fera comprendre à Joseph qu'il avait vu juste et lui à fait promettre de ne rien dire.

Une narration assez similaire à Sixième Sens

La narration ressemble à Sixième Sens, malgré une histoire différente. Une situation étrange qui est liée au passé, suivit d'un phénomène paranormale dans le présent, la recherche d'une compréhension, l'acceptation, l'application du don et enfin le twist final. Une construction reconnaissable et qui est paradoxalement bien employée dans ce cas présent. On suit bien la progression de l'histoire et on ressent les peurs et les tensions. Cela dit je trouve que la partie où il met en pratique son don est paradoxalement trop longue. Cela ne m'a pas dérangé au début, mais la recherche d'une âme à sauver est assez longue. Autre chose qui est vraiment dérangeante, sa faiblesse.

En effet, tel Superman, David possède une faiblesse. En l'occurrence l'eau. Je comprends le but afficher de se rapprocher mais donner comme eau comme faiblesse, c'est assez étrange. Surtout que le voir déambuler en parka la nuit avec la pluie sur lui, même si l'eau n'est pas mortelle ça fait bizarre.

Bien évidemment, il y a aussi le twist que tout le monde a vu venir (ou pas)

Elijah est le méchant !

La confirmation pour Shyamalan ?

Ce film est un très bon film de super-héro en dehors de nos habituels personnages iconiques, au parfum de thriller et avec le ton de Shyamalan. Malgré quelques maladresses au niveau de l'histoire, le film est assez prenant pour qu'on puisse passer outre. Actuellement, ce genre de film se fait plutôt rare, mis à part les tentatives que sont Hancock , Super et Chronicle. Espérons qu'on retrouvera ce type de film très bientôt !

Version fun de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 504 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Real Cosmic M a ajouté ce film à 18 listes Incassable

Autres actions de Real Cosmic M Incassable