Le mythe du super-héros vu par Shyamalan...

Avis sur Incassable

Avatar NiERONiMO
Critique publiée par le

Si Shyamalan fit tourner bien des têtes avec son incroyable Sixième Sens, le talentueux cinéaste (alors à son firmament) n'attendit que très peu pour de nouveau briller avec sa meilleure oeuvre à ce jour : Incassable.

La mention "meilleure" découle naturellement d'un jugement subjectif, ce long-métrage m'ayant davantage plu que la référence des références Shyamalan, d'autant que cette nouvelle collaboration entre Bruce Willis et le metteur en scène indien aura eu de bien moindres répercussions ; si Incassable s'avère être une copie aussi irréprochable, c'est en raison de son intrigue intelligente tenant du thriller à connotation fantastique... le tout avec une sacrée subtilité et un développement posément judicieux.

On serait d'ailleurs tenté de ranger le film dans la case "super-héros", mais l'ensemble se veut bien trop malin pour renvoyer à un genre bien défini, à l'image d'une trame entretenant le mystère avec un certain brio ; le récit de David Dunn, unique rescapé d'une catastrophe ferroviaire (dont il se tire sans une égratignure), va ainsi monter lentement mais sûrement en puissance, auréolé de thématiques savamment maîtrisées, conférant au tout une dimension scénaristique captivante.

Faisant fi de toutes grandiloquences au profit d'un scénario crédible et d'un rythme des plus calmes, Incassable entretient alors un suspense délectable autour des capacités de ce monsieur tout-le-monde en quête de réponses ; cette même idée de quête renvoie d'ailleurs à un traitement "humain" des protagonistes principaux, David Dunn incarnant une figure réaliste car imparfaite (hide the ring, start the flirt ; Bruce Willis est également fort convaincant) plongée au coeur d'un microcosme familial pas forcément folichon.

Il va donc sans dire que l'univers des Dunn constitue un point d'intrigue primordial et prenant à souhait, car propice en tension et émotion, à l'aide notamment des excellentes prestations de Robin Wright Penn et du jeune Spencer Treat Clark ; Shyamalan tient ainsi son sujet d'une main de maître, car à l'univers ordinaire de David Dunn vient se coupler avec perfection un thriller s'appropriant avec finesse les codes du genre des super-héros.

Ceci est permis par l'incontournable Mr. Glass / Elijah Price (campé par un extraordinaire Samuel L. Jackson), qui au delà du rebondissement final introduit un contraste des plus saisissants, et va servir de tremplin à un virage scénaristique faisant d'Incassable un film fantastique (juste ce qu'il faut) ; on pourrait ainsi citer les nombreux plans et idées renvoyant au monde traditionnel des surhommes (conférant à Incassable un souffle épique tout en raffinement), mais l'on retient surtout cette représentation exécutée avec maestria de la lutte entre le bien et le mal, portée ici par deux personnages en totale opposition mais tous autant mémorables.

Bref, Shyamalan m'aura fait très forte impression avec ce film captivant de bout en long, tout en le dotant d'une mise en scène sans fausse note (superbe BO de James Newton Howard en passant) ; bien que ne payant pas de mine, Incassable vaut donc bien plus qu'un simple coup d’œil, et s'apparente à l'un des meilleurs "faux" long-métrages de super-héros.

Une réussite complète.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 231 fois
1 apprécie

NiERONiMO a ajouté ce film à 2 listes Incassable

Autres actions de NiERONiMO Incassable